23 décembre 2013

Jean-Vincent Placé et le fric

Le sénateur EELV Jean-Vincent Placé devait 18.000 euros de contraventions. L’affaire ayant été révélée, il a dit que c’était inexcusable, mais « c’était une période où j’avais beaucoup de problèmes personnels, où j’étais négligent ».

Comme le souligne Novopress, la « négligence » ne tient pas debout. Quand on a une telle somme de PV, on a reçu une multitude de rappels et la visite de nombreux huissiers. D’ailleurs je ne comprends même pas comment on peut arriver à une telle somme sans être saisi. Sauf peut-être quand on est un élu de la ripoublique…

On remarque aussi que cet élu est prêt à payer ses 18.000 € rubis sur l’ongle, comme si c’était une dette de 3,50 € à sa boulangerie…

Mais sans doute que pour cet homme-là (comme tant d’autres vedettes de la politique et des médias), 18.000 euros cela ne représente rien.

Ce que laisse entendre l’autre affaire Placé. Lorsqu’il était président de l’organisme de formation des élus EELV, il avait donné 75.000 € des fonds (alloués à l’organisme par l’Etat) pour contribuer à acheter le siège du parti. Ce qui est illégal. Interrogé, Jean-Vincent Placé ne se souvient pas de cela. Et si on lui dit que 75.000 € est une somme difficile à oublier, il répond : « C’est peut-être des sommes importantes pour vous. » Et l’on entend dans le ton de sa voix : « Salauds de pauvres… » (même si en l'occurrence ce n'est pas à une pauvre qu'il parle).

Commentaires

L'affaire "Cahuzac" a révélé au grand public l'ampleur du rapport
très particulier à l'argent de nos politiques , c'est peu de dire que nous ne vivons pas sur la même planète ! Et que le système des partis ne facilite pas l'émergence de candidats désintéressés et honnêtes.

Écrit par : stephe | 25 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Bien sûr, il n'y a que des salauds de pauvres pour ne pas avoir 75 000 € sous le coude pour en cas de besoin.
Puff, heureusement que je n'en fréquente pas, ils ont l'air lourds !
– Un citoyen ordinaire aurait une relance de la part d'un huissier, lui rien ?!

Écrit par : Maurice | 26 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.