02 décembre 2013

Centrafrique : les évêques en appellent à l’ONU

Mgr Dieudonné Nzapailanga, archevêque de Bangui, capitale de la Républiqque centrafricaine, lance un appel à l’ONU : pour « prévenir un rapide empirement de la violence », le pays a « un urgent besoin d’une force bien équipée et bien entraînée (agissant) sous une structure de commandement précise, disposant d’un mandat spécifique et robuste afin de protéger les civils des attaques brutales et de restaurer rapidement la sécurité », estime l’archevêque. « Jusqu’à présent, les forces de l’Union africaine n’ont pas été capables de fournir cela », déplore-t-il.

On dirait qu’il ne fait pas confiance à François Hollande…

15:19 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : centrafrique

Commentaires

Partout où l'ONU a envoyé des casques bleus, la situation ne s'est pas améliorée. Leur inefficacité est proverbiale. Et l'ONU est un machin qui n'est pas neutre et qui ne cherche pas le bien commun, mais les intérêts mondialistes. "L'empereur Bokassa" avait été installé par les mondialistes. Les Centrafricains doivent apprendre à se défendre par eux-mêmes. Comme les Français devront le faire quand notre pays sera "libanisé".
On voit que les évêques centrafricains ont été formés en France. Quelle naïveté!

Écrit par : Dauphin | 02 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

C'est tout à fait exact. L'ONU n'a jamais amélioré les choses. N'est-ce pas grâce à l'ONU que les Africains repoussent leurs anciens colons en tant que "racistes, esclavagistes et tutti quanti" ?

Par contre, je ne critiquerais pas les évêques africains. Ils savent que la France ne peut plus rien. A qui donc s'adresser ? A Dieu certes, mais "que les hommes combattent et Dieu donnera la victoire". En fait, ils sont abandonnés.

Écrit par : Jean Theis | 02 décembre 2013

La majorité des Français sont mondialistes et beaucoup ne le savent pas;il n'y aura aucun sursaut ni aucune défense dans ce pays frappé d'anomie;il faudra des siècles pour sortir des ténèbres dans le meilleur des cas.Le nouvel ordre mondial est triomphant y compris dans les possibles victoires électorales des partis populistes et ce triomphe vient de très loin,des idées qui avaient cours dès la fin du règne de Louis le quatorzième.
Une dictature comme le monde n'en a jamais connu se met en place et se renforce chaque jour dans la vie quotidienne,personne ne sera épargné.

Écrit par : amédée | 03 décembre 2013

Le label onusien sert tout simplement à dissimuler que, si la formule du colonialisme a changé, le colonialisme persiste.
Et François Hollande est le premier à avoir besoin d'une telle couverture, vis-à-vis de son électorat bcbg antiraciste.

Contrairement à ce que Daoudal et de nombreux médias sournois prétendent, les questions de foi sont secondaires par rapport aux questions de territoires et de pouvoir dans les conflits qui opposent les guérillas islamistes aux potentats locaux soutenus par l'Occident. "Chrétien" devient synonyme "d'Occidental", et cette confusion est entretenue dans les deux camps. C'est scandaleux, notamment vis-à-vis des vrais saints et martyrs, désintéressés, ce que ne sont pas les tocards néo-païens "défenseurs de l'Occident".
On reconnaît les combattants chrétiens, notamment, au fait qu'ils ne portent jamais d'arme.

Écrit par : Lapinos | 03 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Lapinos nous apprend que les chrétiens libanais, les nationalistes espagnols, les cristeros, les vendéens et les chouans, les croisés et beaucoup d'autres n'ont jamais porté les armes; c'est un scoop qu'il faut diffuser

Écrit par : théofrède | 03 décembre 2013

Répondre à ce commentaire

Jeanne d'Arc non plus, une armure et une épée en toc, pour faire semblant de faire la guerre. Lapinos nous surprendra toujours, mais il faut arrêter de nous débiter le Da Vinci code, nous fatiguons

Écrit par : Dauphin | 03 décembre 2013

Écrire un commentaire