15 novembre 2013

TJ Joseph enfin innocenté

Accusé de blasphème en 2010, le professeur de collège du Kearala (Inde) TJ Joseph vient d’être acquitté. Entre temps des musulmans lui avaient coupé la main droite et il avait été chassé de l’enseignement…

En mars 2010, ce professeur avait donné à ses élèves du collège Cardinal-Newman de Thodupuzha un exercice de malayalam consistant à rétablir la ponctuation dans un texte. Le texte était d’un auteur du Kerala. Il racontait l’histoire d’un poissonnier nommé Mohammad qui ne cesse de s’appauvrir alors qu’il travaille de plus en plus, et il devenait fou de désespoir et interpellait Allah.

Le blasphème était que le poissonnier s’appelait Mohammad…

Il y eut des manifestations organisées par les islamistes du « Front populaire de l’Inde » (sic), le professeur fut interpellé, et suspendu d’enseignement.

Début juillet de la même année, alors qu’il revenait de l’église, il fut agressé par des musulmans qui, entre autres blessures, lui sectionnèrent la main droite.

En septembre, il était licencié du collège, sans solde et sans pension.

Toutefois, l’université Mahatma Gandhi, dont dépend le collège, révoqua la décision et le rétablit à son poste.

Et aujourd’hui la justice lui rend enfin pleinement justice.

 

15:07 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Avec la main droite en moins.

Écrit par : amédée | 15 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

D'après ce que j'ai compris on a pu lui recoudre sa main.

Écrit par : Yves Daoudal | 15 novembre 2013

Sa main droite doit malgré tout être dans un triste état et guère fonctionnelle;il faudrait pas croire que les chirurgiens font des miracles quand on sort de la propagande du nouvel ordre mondial.

Écrit par : amédée | 16 novembre 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.