02 septembre 2013

Taubira exige que les tribunaux punissent beaucoup plus d’homophobes

« Force est de constater que le nombre de condamnations figurant au casier judiciaire national, en réponse à des actes commis à raison de l’orientation sexuelle de la victime, demeure peu important au regard de la réalité du phénomène », écrit Christiane Taubira dans une circulaire. Le ministre de la Justice, ayant inventé « la réalité du phénomène », ordonne donc aux parquets de débusquer, traquer et punir lourdement les homophobes, par une politique « volontariste », grâce à des « cellules de veille », etc.

(via le Salon Beige)

Commentaires

Houba ! Houba ! Taubira parle prudemment d’« actes commis à raison de » ; en effet, l’homophobie, pas plus que les autres trucs à la mode – islamophobie, antisémitisme… – en soi n’est pas condamnable : je suis – entre autres qualités – homophobe, je mets au défi quiconque de me faire condamner pour cette qualité première ; seule l’incitation à la haine, ou autres actes commis, sont répréhensibles.

Mais je ne désespère pas de trouver un juge compatissant qui, tordant la langue française – minoritaire dans la justice – estimera que se dire homophobe est déjà une incitation (sournoise) à la haine homophobe ; comme préciser que je suis blond aux yeux bleus est un acte du plus vil racisme.

Écrit par : Budelberger | 03 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

le problème c'est qu'on en est quasiment là

Écrit par : Paul-Emic | 03 septembre 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire