23 mai 2013

"La Révolution française n’est pas terminée" et les hussards reviennent (dans les fantasmes de Peillon)

Les sénateurs ont voté un amendement du gouvernement au projet de loi pour la refondation de l'Ecole, qui prévoit que « la devise de la République et le drapeau tricolore sont apposés sur la façade des écoles et des établissements d'enseignement du second degré publics et privés sous contrat ». On notera la précision : et privés sous contrat.

Il stipule également que la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789 sera affichée « de manière visible » dans les locaux scolaires.

Il s’agit de « réaffirmer l'attachement de la nation à son école et de contribuer à l'appropriation par les élèves des fondements de la Constitution », a déclaré Vincent Peillon.

Sous-entendu : il s'agit d'apprendre aux adolescents à respecter la grande et toute puissante République et toutes ses lois, à commencer par la loi Veil et la loi Taubira. En tentant de faire oublier qu'en dehors du "sociétal" et de la culture de mort toutes les lois viennent de l'UE.


Addendum

Un commentaire affirme que le gouvernement ne peut pas imposer cela aux écoles sous contrat. D'autres avis sur la question ?

Commentaires

Cela n'a rien d'étonnant quand on prend la peine de savoir quelles sont les thèses de Vincent Peillon :

http://fr.scribd.com/doc/118132174/Vincent-Peillon-prophete-d-une-religion-laique

Écrit par : Nicolasmx | 23 mai 2013

Répondre à ce commentaire

Pas la peine de prendre vos grands airs... Figurez-vous que "Reconquête" a publié plusieurs articles sur ce thème, dont un de moi, et un de... Vivien Hoch, précisément. Avant de donner des leçons il est préférable de se renseigner.

Écrit par : Yves Daoudal | 23 mai 2013

Désolé j'aurai mal calibré ma phrase en allant un peu vite pour donner le lien, pas tant à vous, dont je me doute bien que vous connaissiez le petit livre en question, qu'aux lecteurs de votre article.

Je ne lis pas Reconquête, qu'il faut se procurer en papier. (D'ailleurs j'en profite pour suggérer de mettre à disposition gratuitement les anciens numéros, sous forme électronique.)

Écrit par : Nicolasmx | 24 mai 2013

Inapplicable. Les bâtiments des écoles privées (sous contrat ou pas) sont privés.

Le contrat d'association concerne l'enseignement. Les locaux et leur entretien ne sont pas concernés.

Écrit par : Gudule | 23 mai 2013

Répondre à ce commentaire

Ils assassinent la nation au nom des ordres d'un gouvernement mondial de fait mais ils continuent à donner le change avec leur devise et leurs droits de l'homme,je ne dirai rien du drapeau tricolore,tant de Français sont morts sous ses plis pour la France mais certainement pas pour leur République démoniaque dont chacun peut mesurer aujourd'hui les ravages.

Écrit par : amédée | 23 mai 2013

Répondre à ce commentaire

Si les parents des enfants des collèges et lycées sous contrat ont fait correctement le travail de parents catholiques ils ont déjà décortiqué la déclaration des droits à leurs enfants et leur ont montré l'escroquerie sentimentalo-intelectuelle qu'elle représente.

Ces enfants sont donc normalement armés contre cette propagande maçonique.

L'affichage de ce torchon républicain leur sera occasion de déniaiser leur petits camarades sur ce point.

Écrit par : Henrique Gutierrez-Damville | 24 mai 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire