27 mars 2013

Egypte : nouveau bras de fer entre la justice et le gouvernement

La cour d’appel du Caire ordonne l’annulation du limogeage du procureur général Abdel Meguid Mahmoud et le retour de celui-ci à son poste.

Le problème est que l’arrêt est exécutoire mais que la décision du président Morsi de remplacer Mahmoud par Talaat Abdallah est protégée par la « déclaration constitutionnelle » qu’il avait prise notamment pour se débarrasser du procureur général nommé par Moubarak…

18:34 Publié dans Dans le monde | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : egypte

Commentaires

Oh, constitutionnelle, quel grand mot

Concrètement, ils vont continuer leur bras de fer ?
Pendant qu'on ne sait pas trop ce qui se passe dans le pays voisins que "La France", entendre, Fabius et des lobbies, veut révolutionner poiur y mettre aussi des islamistes ?

Écrit par : Métonyme | 28 mars 2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire