24 août 2012

Eh oui...

Un correspondant de Paix liturgique:

"Ce mois d'août, avec la grâce de Dieu et sous l'action du Père de Frileuze, curé de l'ile d'Yeu depuis un an, la Messe selon la forme traditionnelle a été célébrée tous les dimanches du mois et le 15 août dans l'île."

Ceci explique cela...

17:59 Publié dans Eglise, médias | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

La Messe traditionnelle n'offre pas aux paroissiens engagés la possibilité des lectures, ni celle de donner la communion, ni de concocter une revue de presse larmoyante dite prière universelle, il n'y a pas d'animatrice, en bref on n'y fait plus Église ensemble ; il est logique que ces paroissiens engagés et autres individus en quête de reconnaissance sociale en soient les ennemis acharnés.

Le gros problème est que ces individus ont réussi à s'incruster au sein de diverses structures paroissiales et diocésaines.

Le cas de l'île d'Yeu est remonté jusqu'à nous grâce à un nom magique ne pouvant qu'éveiller l'indignation citoyenne de tout journaliste vigilant, mais je suis convaincu que de nombreux cas semblables restent ignorés.

Écrit par : PLC | 25 août 2012

Répondre à ce commentaire

Bravo pour la revue de presse larmoyante !

Écrit par : Jean | 25 août 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.