Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La parité aux législatives

Jean-François Copé dit que si l’UMP ne respecte pas la parité pour les législatives, c’est parce que, « dans la période qui est la nôtre, il nous faut absolument avoir le maximum de députés et que cela passe par le poids, l'ancrage local de beaucoup d'entre nous ».

Car il est évident qu’en d’autres périodes l’UMP ne cherche pas du tout à avoir un maximum de députés et se moque totalement de l’ancrage local de ses élus…

C’est tellement évident qu’en 2007 l’UMP avait présenté moins de femmes que cette fois-ci…

« Ce n'est pas de gaieté de cœur. Je pense que cette loi est bonne », ajoute Copé.

Une loi inapplicable est évidemment une mauvaise loi. Surtout quand elle est raciste. Car le sexisme est un racisme, et c’est du sexisme que d’obliger des femmes à se présenter aux élections. Surtout quand c’est pour les présenter dans les circonscriptions où elles sont sûres de perdre (afin de réserver aux hommes « ancrés » les circonscriptions gagnables).

En outre c’est une loi injuste. Car les "petits" partis (ou plus précisément les partis pauvres parce que non représentés au Parlement), incapables de payer la forte amende prévue pour le non-respect de la parité, sont financièrement obligés de la respecter, ce qui n’est pas le cas des gros partis.

Lien permanent Catégories : Antiracisme, Politique française 1 commentaire

Commentaires

  • On pourrait aussi choisir nos élus juste sur leurs compétences, pas sur leur sexe ou sur leur race. On peut rêver.

Écrire un commentaire

Optionnel