Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Nous menons une guerre contre la Russie"

"Nous menons une guerre contre la Russie."

Annalena Baerbok, ministre allemande des Affaires étrangères, hier à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

Notons que le "nous" ne désigne pas l'Allemagne mais l'ensemble des pays du Conseil de l'Europe. L'Allemagne a décidé que toute l'Europe est en guerre contre la Russie. (D'où la décision d'envoyer les chars, malgré l'avertissement de Moscou: la dernière fois que les Allemands ont envoyé des chars contre la Russie, ce sont les chars russes qui sont arrivés à Berlin...)

Commentaires

  • La plus grande guerre de chars a eu lieu à Koursk en 1944 entre les Allemands et les Russes.

    Les chars allemands surclassaient les chars russes par leur blindage, leur puissance de feu et la portée de leur tir. Mais les Russes ont quand même réussi à les battre en s'approchant d'eux au maximum en plus grand nombre permettant ainsi de percer leur blindage et de compenser leurs handicaps.

    Je pense que les Russes ne feront qu'une bouchée des tanks otaniens car les Ukrainiens ne font pas le poids en termes d'expérience car il faut au moins 6 mois pour former un équipage et au moins 1 an pour que les tankistes puissent en tirer le meilleur.

    A moins que les Anglo-Saxons décident de s'impliquer eux-mêmes dans cette guerre et alors...mettons-nous tous dans les abris antiatomiques...

  • Koursk= juillet août 1943. Les chars allemands eurent plus de soucis avec les champs de mines et les fantassins anti-chars (350 chars détruits du 5 au 23 juillet) qu'avec les blindés ennemis (2200 chars russes détruits du 5 au 23 juillet). L'aviation allemande souffrait de manque de carburant.
    La véritable bataille de chars se déroula près de Prokhorovka les 12 et 13 juillet.

  • C'est vrai. Ce que je veux dire, c'est que les Russes, en temps de guerre, mettent le paquet pour sortir victorieux quel qu'en soit le prix à payer.

    Le Maréchal Joukov a dit un jour à un collègue américain, au scandale de ce dernier, qu'il n'hésitait pas à envoyer ses soldats sur un champ de mines pour ouvrir la voie à son avancée.

    Son raisonnement : essayer de déminer sous le feu de l'ennemi lui coûterait plus cher en hommes que de les envoyer directement faire sauter les mines en courant dessus.

    Il est vrai aussi que Joukov, en bon communiste, avait du mépris pour la vie himaine. Il n'est pas sûr que cette méthode serait applicable aujourd'hui et d'autant moins que les Russes ont construit un engin capable de déminer, économisant ainsi la vie des soldats.

  • Je vais vous expliquer ma parabole : quand les Russes auront détruit le peu d'armement que possèdent les Européens, notamment les Allemands et les Français qui en font cadeau à des Ukrainiens qui ne savent pas s'en servir (comme vous le remarquez judicieusement), eh bien les Européens seront tout nus. Et le parrain de la drogue néo-con des Etats-Unis, viendra-t-il leur donner un coup de main, s'il prend fantaisie aux Russes de poursuivre l'aventure ? Certes, Poutine est un homme raisonnable, mais qui sait ce qui pourrait lui arriver ?
    Nous sommes dirigés par une bande de traîtres qui ne méritent que d'être lynchés par la foule, c'est entendu ; mais les guerres montrent que plus les dirigeants sont pourris plus les peuples dérouillent.

  • Papa vient d'acheter la dernière Audi de 350 chevaux. Un monsieur qui s'occupe de stupéfiants est venu nous voir. Il a dit qu'il allait brûler la maison si papa ne la prêtait pas à Mohamed, qui voulait faire un "go fast" entre le sud de l'Espagne et le 9-3. Mohamed a brûlé et la voiture aussi. On est à pied.

  • Cher Stavrolus. J'ai la réputation d'être très limité en comprenette.

    Pourriez-vous m'expliquer votre parabole ?

  • Sans rire ?

  • N'est-ce pas là où il faut dire : " ça nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire " ?
    Ah, non ?

  • L'ours russe sur son territoire ::

    https://vm.tiktok.com/ZMYRE1VA5/

  • La différence est que la dernière fois, les envahisseurs étaient les Allemands, et les Russes défendaient leur territoire. Les soldats russes en Ukraine savent bien que les rôles sont inversés, et on se bat différemment pour défendre sa patrie et pour envahir celle du voisin. Quelles que soient les mérites de sa politique intérieure, Poutine est, dans ce cas précis, un criminel responsable de la morts de dizaines de milliers d'hommes, russes et ukrainiens.

  • Et les Ukrainiens russophones de l'est de l'Ukraine, ils défendent quoi à votre avis? Il ne semble que vous avez raté un épisode commencé en 2014. Zélinsky, Biden et les Européens dns leur totalité ont voulu cette guerre. Ce sont eux les criminels

  • Les seuls vrais criminels sont les Américains et leurs larbins européens...Je vous renvoie aux aveux de la Merkel confirmés par le débile Hollande au sujet des accords de Minsk où les Russes ont été sciemment trompés, d'où la guerre actuelle dont les hypocrites accusent Poutine.

    Poutine défend son pays contre la menace américaine comme Kennedy avait défendu le sien contre la menace soviétique en 1962 quand Khrouchtchev avait installé des fusées à la porte des USA à Cuba. Il faut être juste et ne pas juger selon le système du 2 poids 2 mesures.

    L'Ukraine n'est qu'une colonie américaine !!! Depuis la Révolution de Maïdan les Anglo-Saxons contrôlent la Haute Fonction Publique ukrainienne et le pauvre Zelenski n'est qu'un pion dont ses maîtres se débarrasseront dès qu'il deviendra inutile pour leurs intérêts.

  • "Je vous renvoie aux aveux de la Merkel confirmés par le débile Hollande".
    Le REDOUTABLE débile Hollande, "l'ennemi de la finance" super pote avec Attila, qui a mis Macron aux finances et a modifié le système électoral français, le plus infalsifiable au monde jusqu'en 2016, pour faire élire le poulain de la finance.
    Douze balles dans la peau, le débile !

  • "Douze balles dans la peau, le débile !"
    En période d'économies et de restrictions, six, voire une suffiront.

Écrire un commentaire

Optionnel