Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le raciste Borrell

Josep Borrell i Fontelles, socialiste espagnol, haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité commune et donc vice-président de la Commission européenne, a déclaré hier à Bruxelles lors d’une réunion de la « Commission spéciale sur l'ingérence étrangère dans l'ensemble des processus démocratiques de l'Union européenne, y compris la désinformation » (mais oui, ça existe) :

« J'ai vu sur les écrans de télévision ces jeunes Africains dans les rues de Bamako avec des pancartes disant : "Merci Poutine. Tu as sauvé le Donbass et maintenant tu vas nous sauver". C'est choquant. On peut penser que ces gens-là ne savent pas où se trouve le Donbass, que peut-être ils ne savent même pas qui est Poutine. »

Le plus haut responsable de la politique étrangère de l’UE se livre publiquement, ès qualité, à une sortie raciste caractérisée, et les professionnels de l’antiracisme observent un silence absolu, et donc absolument complice. Il en est de même d’Ursule et de toute la clique bruxelloise.

Mais le propos se répand comme une traînée de poudre en Afrique. Et si Borrell croit que c’est bon pour la politique extérieure de l’UE, c’est qu’il est encore plus stupide que raciste.

Commentaires

  • Racisme et antiracisme, même combat et mêmes combattants. Ç'est un truc pour les cons ; ça ne supporte que l'ironie, qui s'en régale. La fin du Bourgeois gentilhomme, c'est très raciste anti-turc, non ? Ou alors, qu'est-ce que ça raille exactement ? Merde alors, l'école républicaine ne m'a pas appris ça. Déboulonnons Molière !
    Et le Candide de Voltaire ? L'auteur, qui investissait dans le commerce triangulaire et signait Ecrlinf, aurait-il coupé littérairement le bras et la jambe d'un "souchien" catholique avec la même légèreté que celle d'un "Nègre" ? Sa "compassion" surpasse-t-elle son plaisir ricanant ? Amha, son hypocrisie aurait inspiré l'immense Molière davantage que son "antiracisme".

  • Voltaire était un sale antisémite. Cependant les juifs le lui pardonnent volontiers pour tout ce qu'ils savent devoir au voltairianisme. Ce pardon, de la part de cette communauté, est assez rare pour en être même unique, et assez unique pour mériter qu'on le souligne.

  • Voltaire était anti juif comme il était anti catholique, mais le terme abusif "antisémite" a été inventé fin du 19eme siècle par un racialiste allemand qui confondait les juifs ashkénazes avec les sémites de l'ancien testament. et il a été très vite repris par un juif trop ravi d'utiliser la victimisation que nous connaissons, et plus encore probablement de voir sa communauté reliée ethniquement aux Juifs de l'ancien testament, ce qui est totalement infondé.

  • Vous avez raison. Il y a plein de problèmes avec l'antisémitisme : tout d'abord, si les sémites sont les descendants de Sem, ce ne sont pas seulement les juifs. En second lieu, les juifs eux-mêmes ont beaucoup de mal à se définir, à définir leur identité. Dernier point, vous avez socialement le droit d'abominer les Chintoks, les Rosbifs et les Fridolins, mais ne vous avisez point de ne pas aimer les juifs.
    Moi, j'en ai rien à foutre des juifs en tant que juifs, même si je suis capable d'apprécier un individu juif. Je ne suis pas assez vieux pour avoir fait le moindre mal à ces gens. Je n'aime pas les Suédois. J'ai le droit. Je suis allé en Suède : la bière à 3 degrés, pas d'alcools forts, la Suédoise glaciale, moche et odieuse (contrairement aux Danoises). Vraiment un pays de merde : les Suédois à Auschwitz !
    Vous voyez, j'ai le droit d'écrire ça. Ce n'est pas très drôle, mais personne ne va me foutre en taule, même si j'ajoute que pour les Suédois, le Belges et les Hollandais la chambre à gaz est une mort encore beaucoup trop douce.
    Le deal, c'est : vous devez haïr les embryons de petits français et vouer un culte à qui vous savez.

  • "Voltaire était anti juif comme il était anti catholique"
    Je ne passe pas mon temps à lire ce type. Je le trouve sec et froid, il ne me fait pas rire. Je ne pense pas que sa haine des juifs ait rien à voir avec sa haine du Christ, contrairement à celle de Céline. Les Français aiment bien rigoler en ayant l'impression d'être intelligents : c'est pour ça qu'on l'a rangé dans un genre.
    A la fin, il voulait un prêtre, et ses proches l'ont empêché d'avoir un prêtre. Il n'était pas assez bon théologien pour savoir que dans ces circonstances il pouvait s'en passer...

  • Le terme raciste me semble abusif.
    On me déplore quand il est utilisé contre des gens bien et nous-même, je ne vois aps pourquoi je l'accepterais quand il désigne un adversaire.
    On peut jouer sur les termes de l'adversaire, mais peut-on risquer d'accepter ces éléments de langage, en général mensongers?

  • C’est ça ma biche. Même pas cas certain que tu te comprends toi-même.

  • Vous pouvez développer, en français correct si possible?
    Quand aux familiarités, ce serait dommage que cela serve à éviter d'argumenter.

  • Il a des côtés rigolos le Catalan Borrell qui s'est opposé à l'indépendance de la Catalogne (ministre des affaires étrangères du gouvernement de gauche Sanchez) et qui se moquait des réchauffistes en parlant du syndrome "Greta" (il avait pris ses fonctions à l'UE). Plates excuses après la bronca des gardiens du mythe.
    Grâce à Macron, la température va baisser cet hiver dans les chaumières gauloises. Quel génie ce type, il contre le réchauffement à lui tout seul.

  • Un Catalan ? Intéressant...

  • Macron finira place de Grève entre quatre chevaux. Vous pariez ?

  • Le Borrell a même dit que l'Europe était un jardin et que les autres pays étaient une jungle dont il fallait se défendre...
    Inutile de dire que ces propos, Ô combien intelligents de la part d'un diplomate de pacotille, n'ont guère été appréciés en Afrique ni en Asie...
    Ce type est décidément bien bête, c'est pourquoi il est chargé de la diplomatie de l'UE qui ne mérite pas mieux.

Écrire un commentaire

Optionnel