Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint André

Capture d’écran 2022-11-29 à 15.00.16.jpg

Miniature par le Maître de Fauvel dans une édition de la première moitié du XIVe siècle de la Légende dorée.

Les répons des matines composés à partir des actes (apocryphes) du martyre de saint André.

℟. Doctor bonus et amícus Dei Andréas dúcitur ad crucem, quam a longe aspíciens dixit : Salve, crux, * Súscipe discípulum eius, qui pepéndit in te magíster meus Christus.
. Salve, crux, quæ in córpore Christi dedicáta es, et ex membris eius tamquam margarítis ornáta.
℟.  Súscipe discípulum eius, qui pepéndit in te magíster meus Christus.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
℟. Súscipe discípulum eius, qui pepéndit in te magíster meus Christus.

André, ce docteur plein de bonté, cet ami de Dieu, fut mené à la croix ; la voyant de loin, il dit : Salut, ô croix ! Reçois le disciple de celui qui fut attaché à toi, le Christ, mon Maître. Salut, ô croix ! toi qui as été consacrée par le corps du Christ, et ornée de ses membres comme de perles précieuses, Reçois le disciple de celui qui fut attaché à toi, le Christ, mon Maître.

℟. Homo Dei ducebátur ut crucifígerent eum : pópulus autem clamábat voce magna, dicens : * Innocens ejus sanguis sine causa damnátur.
. Cumque dúcerent eum ut crucifigerétur, factus est concúrsus populórum clamántium et dicéntium.
℟. Innocens eius sanguis sine causa damnátur.

On emmenait l’homme de Dieu pour le crucifier, mais le peuple criait à haute voix, disant : Il est innocent et il est condamné à mort sans raison. Tandis qu’on l’emmenait pour le crucifier, il se fit un grand concours de peuple, qui criait et disait : Il est innocent et il est condamné à mort sans raison.

℟. O bona crux, quæ decórem et pulchritúdinem de membris Dómini suscepísti; áccipe me ab homínibus, et redde me magístro meo : * Ut per te me recípiat, qui per te me redémit.
. Beátus Andréas expánsis mánibus ad cælum orábat, dicens: Salva me, bona crux.
℟. Ut per te me recípiat, qui per te me redémit.

O bonne croix, qui as reçu par les membres du Seigneur l’éclat et la beauté, retire-moi d’entre les hommes et rends-moi à mon Maître ; Afin que par toi me reçoive, celui qui par toi m’a racheté. Le bienheureux André, les mains étendues vers le ciel, priait en disant : Sauve-moi, ô bonne croix ! Afin que par toi me reçoive, celui qui par toi m’a racheté.

℟. Orávit sanctus Andréas, dum respíceret in cælum, et voce magna clamávit et dixit : Tu es Deus meus, quem vidi: ne me patiáris ab ímpio iúdice depóni : * Quia virtútem sanctæ crucis agnóvi.
. Tu es magíster meus Christus, quem diléxi, quem cognóvi, quem conféssus sum: tantúmmodo in ista voce exáudi me.
℟. Quia virtútem sanctæ crucis agnóvi.

Saint André pria, les yeux levés au ciel, et s’écria à haute voix : Vous qui êtes mon Dieu, vous que j’ai vu, ne souffrez pas que je sois détaché (de la croix) par un juge impie ; Car j’ai éprouvé la vertu de la sainte croix. Vous êtes le Christ, mon Maître, que j’ai aimé, que j’ai connu, que j’ai confessé : exaucez seulement cette demande que je vous fais. Car j’ai éprouvé la vertu de la sainte croix.

℟. Videns crucem Andréas exclamávit, dicens: O crux admirábilis, o crux desiderábilis, o crux quæ per totum mundum rútilas : Súscipe discípulum Christi, ac per te me recípiat, qui per te móriens me redémit.
. O bona crux, quæ decórem et pulchritúdinem de membris Dómini suscepísti.
℟. Súscipe discípulum Christi, ac per te me recípiat, qui per te móriens me redémit.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
℟. Súscipe discípulum Christi, ac per te me recípiat, qui per te móriens me redémit.

André s’écria : O croix admirable ! ô croix désirable ! ô croix dont l’éclat se répand sur tout l’univers ! Reçois le disciple du Christ, et qu’il me reçoive par toi, celui qui, en mourant sur toi, m’a racheté. O bonne croix, qui as reçu des membres du Seigneur l’éclat et la beauté. Reçois le disciple du Christ, et qu’il me reçoive par toi, celui qui, en mourant sur toi, m’a racheté.

Écrire un commentaire

Optionnel