Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réaction russe

L’ambassade russe aux Etats-Unis a vertement réagi aux critiques américaines de sa loi contre la propagande LGBT : « Nous considérons ces déclarations comme une ingérence grossière dans nos affaires intérieures. La Russie défend avec conséquence la protection des valeurs familiales traditionnelles. Nous exprimons ouvertement notre rejet vis-à-vis des tentatives d’imposer aux autres pays une vision pseudo-libérale et détournée des droits de l’Homme, pratiqués par les pays occidentaux, les Etats-Unis en tête. Nous exigeons que les Etats-Unis respectent le choix du peuple russe. »

Les commentaires ont été les mêmes, sans surprise, au Canada. Et le ministère canadien des Affaires étrangères a fait sienne la condamnation de la récente loi russe par le lobby LGBT international dit « Coalition des droits égaux ». L’ambassade de Russie au Canada a réagi par une série de 12 tweets dont voici le texte intégral.

L'Ambassade a été surprise de la publication du ministère canadien des Affaires étrangères soutenant la déclaration de ce qui se nomme "Coalition des droits égaux" concernant l'adoption en Russie d'une loi fédérale visant à la préservation des valeurs traditionnelles. Nous aimerions faire quelques commentaires à cet égard.

La nouvelle législation interdit la propagande faisant la promotion de relations ou de préférences sexuelles homosexuelles, ainsi que de la pédophilie et des informations encourageant la chirurgie de changement de sexe.

Le Canada et une série d'autres États partisans du programme néolibéral déforment délibérément la réalité en confondant les concepts de préférences sexuelles individuelles et de droits humains universels. Heureusement, il n'existe pas de documents internationaux universellement reconnus qui établiraient un tel statut pour toute relation différente d'une structure familiale traditionnelle (gentil rappel : nous considérons ici une famille naturelle de procréation, qui fait référence à une unité sociale de deux parents, masculin et féminin, et de leurs enfants potentiels). Il est important de réitérer qu'il n'y a pas de discrimination en Russie en ce qui concerne les droits des minorités sexuelles et autres. Cependant, il est bien connu que la liberté d'une personne s'arrête là où commence la liberté d'une autre. Nous croyons que la propagande des relations non traditionnelles, sans parler de leurs formes perverses poursuivies pénalement (telles que la pédophilie), enfreint les droits de la majorité traditionnelle des citoyens russes désireux de se protéger eux-mêmes et leurs enfants contre l'imposition de préceptes étrangers à leurs valeurs spirituelles et morales.

Enfin, l'Ambassade tient à rappeler une célèbre citation de l'ancien Premier ministre du Canada Pierre Elliott Trudeau affirmant qu'« il n'y a pas de place pour l'État dans les chambres à coucher de la Nation ». Il serait tout à fait opportun maintenant d'y ajouter un commentaire tout aussi important : « il n'y a pas de place pour une chambre à coucher au gouvernement ». Les préférences sexuelles individuelles des adultes et les détails de leurs relations doivent rester strictement personnels. Cela ne devrait pas devenir une question politique, en particulier un sujet à l'ordre du jour des relations internationales. Notre pays ne s'immisce pas dans les affaires intérieures canadiennes. Il appartient aux autorités et aux citoyens canadiens de prendre des décisions dans ce domaine. Nous attendons du Cabinet de Justin Trudeau une attitude respectueuse à l’égard du processus législatif en Russie basée sur la politique nationale de l'État pour préserver et renforcer les valeurs traditionnelles et la volonté du peuple russe.

Cette série de tweets a été suivie par deux autres tweets :

Capture d’écran 2022-11-28 à 16.31.05.png

Et oui, il n’y a que deux sexes/genres – un homme et une femme, masculin et féminin.

Capture d’écran 2022-11-28 à 16.32.23.png

En Russie vous êtes libre d’être vous-même et de protéger vos enfants tant qu’ils sont mineurs de se voir imposer une propagande agressive et prégnante.

Commentaires

  • La farbication d'enfants par GPA y est quand même légale, certes maintenant réservé aux russes.

  • Une certitude : en affichant un parti pris pour le respect de la loi naturelle, Moscou devient peu à peu la ''Nouvelle Rome''. Espérons qu'elle résistera mille ans comme Constantinople.

  • Même cinq cent ans, on prend quand même.

  • Et même cinquante.

  • Les pédales anglo-saxonnes font leur petite crise de sodomites et pédophiles, choqués que la Terre entière ne suive pas leur comportement contre nature. Il y a des caprices lucifériens...Qu'ils sont à plaindre les pôvres...

  • Je ne les plains pas, ceux qui débauchent les autres sont des vicieux, voire des pervers.
    Par contre, je suis effaré, il n'y aurait que deux sexes. Simone de Beauvoir, la grande sartreuse, nous aurait enduit d'erreur?
    Tout un monde s'écroule.

Écrire un commentaire

Optionnel