Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Amendements russes

Les députés russes ont adopté définitivement, en troisième lecture, les amendements à la loi contre la propagande LGBT. La loi de 2013 interdisait la propagande LGBT auprès des mineurs. Avec les amendements, elle interdit tout ce qui promeut les « relations sexuelles non traditionnelles », la pédophilie, et les informations conduisant à rechercher une « chirurgie de réattribution sexuelle ». La promotion des « relations sexuelles non traditionnelles » est interdite dans tout le domaine commercial, les livres, les films, internet, etc.

« Nous avons des traditions, nous avons une conscience, et nous comprenons que nous devons penser à nos enfants, à nos familles, et à notre pays, afin de préserver et de protéger les valeurs que nos parents nous ont transmises », avait dit le président de la Douma Viatcheslav Volodine. Il a souligné ensuite que ce texte « va protéger nos enfants et l'avenir de ce pays contre les ténèbres répandues par les États-Unis et les pays européens ».

Les amendements ont été adoptés à l’unanimité par les 397 députés présent (soit 88,2% des députés), conformément au fait que le texte avait été signé par tous les groupes. Le texte doit passer maintenant au Conseil de la Fédération (le Sénat) avant d’être signé par Vladimir Poutine.

Peu avant le vote, le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken avait twitté : « Nous demandons instamment aux législateurs russes de retirer ce projet de loi. » Il oublie seulement de nous dire de quel droit il peut oser demander instamment au Parlement d’un Etat souverain de ne pas voter une loi de politique intérieure. Il n’a donc pas encore compris que l’ère de la dictature américaine mondiale est terminée. Et comme il s’agit désormais uniquement de la dictature de la pourriture, il était temps que ça s’arrête.

Commentaires

  • Exactement ! La pourriture occidentale ne doit pas atteindre la Sainte Russie. Poutine est un vrai chef d'Etat qui fait ce qu'on attend d'un vrai chef d'Etat c'est-à-dire donner une claire direction à son pays en se conformant à sa tradition.

    Les chefs occidentaux, eux, se demandent tout le temps dans quelle direction souffle le vent pour y aller comme une feuille morte... et tant pis pour les conséquences de leurs choix puisqu'ils dont conformes aux désirs de leurs peuples décadents...

  • Y a-t-il moins de péchés en Russie que dans le monde occidental ? Et plus de gens qui font leur salut ? Ou bien sommes-nous dans le même bateau ? Mon avis est que les Russes sont dans les étages du Titanic, mais qu'ils ne nous feront pas changer de bateau.
    Mais je suis un pessimiste...

  • Le salut est individuel. On savait. Les "structures de péchés" pour reprendre l'expression années 90, tendent à décroitre en nombre et en influence en Russie et inversement ici.

  • "aux désirs de leurs peuples décadents..." Bien sûr si les peuples sont "éduqués" vers plus de décadence ils auront des désirs décadents, mais les principaux coupables sont les "éducateurs" (lisez: les "pourrisseurs")

  • C'est une fantastique nouvelle.
    Et je suis bien tenté de dire qu'après Rome et Constantinople, le ''nouvelle Rome'' se trouve à Moscou.
    Qu'on lise les écrits du patriarche de Moscou, on sera surpris de la catholicité des discours. A méditer.
    Il est vrai que l'on ne peut pas faire pire que le titulaire du siège actuel de saint Pierre.

Écrire un commentaire

Optionnel