Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le pape LGBT

François a reçu hier quelque 600 salariés de Deloitte Global, entreprise britannique devenue mondiale d’audit et de conseil. Dans son discours, aucune mention de Dieu ni du christianisme. Mais un appel à un « nouveau paradigme centré sur l’inclusion, la sobriété, le soin et le bien-être » (sic), pour que les employés de Deloitte deviennent des « consultants intégraux de façon à coopérer à la réorientation de notre façon de vivre sur notre planète qui a été endommagée tant en termes de climat que d’inégalité ».

L’inclusion, à Deloitte, on connaît. L’entreprise mène une campagne intense de promotion de l’idéologie LGBT. Elle est même à l’origine du programme #QueerAllYear qui a pour but de remédier au manque d’attention à la communauté LGBT en dehors du « mois des fiertés ». Sic. Deloitte fête en grandes pompes le « mois des fiertés ». « Mais qu'en est-il du reste de l'année ? Lorsque les confettis sont balayés et les drapeaux rangés, comment pouvons-nous continuer à aider nos amis, notre famille et nos collègues LGBT+ à se sentir vus, appréciés et inclus ? »

D’où la nécessité d’une campagne permanente de promotion LGBT : « La fierté n'est pas quelque chose que nous montrons seulement une fois par an chez Deloitte - elle fait partie de notre culture, permettant à chacun d'apporter tout son être au travail chaque jour. »

« LBGT+ Inclusion », c’est donc la première chose que l’on voit sur la page d’accueil du site Deloitte, à côté de la déclaration de Deloitte de « soutien sans équivoque au peuple d’Ukraine », et au-dessus de l’engagement à défendre la planète.

François n’a pas fait la moindre allusion à l’engagement LGBT de Deloitte, qui est pourtant spectaculaire, encore moins à l’enseignement de l’Eglise sur la question, mais il en a appelé à davantage d’inclusion…

Capture d’écran 2022-09-23 à 12.32.56.png

Commentaires

  • A mon sens les entreprises de conseil sont parfaitement inutiles même si elles gagnent beaucoup d'argent...et les cabinets d'audit sont utiles mais dont ils vraiment honnêtes ?

Écrire un commentaire

Optionnel