Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Conversion

L’acteur américain Shia LaBeouf dit qu’il est devenu catholique après avoir joué le rôle du saint Padre Pio dans un film qui doit sortir le mois prochain.

Il dit que jusque-là il n’avait pensé qu’à sa carrière et jamais à Dieu, et qu’il avait l’existence uniquement mondaine des vedettes, voire un peu plus puisqu’il a eu quelques ennuis avec la police et avec la justice.

Toutefois peu avant le tournage du film il avait des idées suicidaires et avait essayé divers groupes de prière. Puis il est allé dans un couvent de capucins pour s’imprégner du rôle, et il a dû répéter la « messe en latin ».

La nouvelle messe, dit-il, s’apparente à un cadre « rationaliste de parole, parole, parole logique », qui « me prive du royaume du ressenti ». Alors que « la messe en latin me place carrément dans le domaine du ressenti parce que je ne peux pas argumenter sur le mot, parce que je ne sais pas ce que le mot signifie, alors je reste juste avec ce sentiment qui me semble sacré et connecté. »

Commentaires

  • Quelle belle histoire !
    Son dernier commentaire me fait penser à un enfant franco-mexicain de mon entourage qui était dans une école américaine et qui habite maintenant en France. Il connait déjà le credo en espagnol. Puis il a du l'apprendre en anglais pour sa première communion et maintenant sa maman qui est sérieuse compte bien qu'il l'apprenne en français.
    J'ai juste fait la petite remarque que, si tout cela était en latin, ça serait plus simple.
    Tout ça pour dire que la mise en place de la messe en langue vernaculaire n'avait peut-être pas pris en compte que le côté mystérieux du latin serait si attrayant pour ceux qui le découvrent comme quelque chose de nouveau.
    et que c'était une grande exigence d'apprendre les prières de chaque pays pour les expatriés nombreux à notre époque,

  • L'interview avec Mgr Barron est très belle, si vous comprenez l'anglais. Merci d'avoir signalé la chose.

  • Ce Mgr. Barron n'est pas en odeur de sainteté chez Church Militant où Michael Voris rappelle que c'est un mauvais évêque qui n'enseigne pas plus que les autres l'authentique doctrine catholique.

    Il a dit, entre autres bêtises, qu'on peut raisonnablement penser que nous serons tous sauvés, contredisant ainsi non seulement la doctrine bimillénaire de l'Église, mais aussi l'enseignement de NSJC qui a maintes fois évoqué les risques de perdition et l'Enfer.

    Cela dit, on ne peut que se réjouir, avec les Anges du Ciel, qu'une brebis égarée de plus ait trouvé le Chemin de Vie qui mène au Paradis.

    Beaucoup trop d'évêques post Vatican II ne sont pas plus catholiques que mes pantoufles... et c'est grande pitié que ce soient des laïcs qui doivent corriger leur doctrine défaillante.

  • Pantoufle, quel mot merveilleux de la langue française ! C'est un mot diabolique, surtout au pluriel : la mauvaise tentation du Français ! Il est bon gars, le Français, il veut bien partir en croisade, mais il faut lui montrer les pantoufles !

  • Alors que « la messe en latin me place carrément dans le domaine du ressenti parce que je ne peux pas argumenter sur le mot, parce que je ne sais pas ce que le mot signifie, alors je reste juste avec ce sentiment qui me semble sacré et connecté. »
    La passion pour des trucs auxquels on n'entrave que dalle est-elle la bonne terre sur laquelle semer le grain ?

Écrire un commentaire

Optionnel