Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Liberté ukrainienne

Le conseil municipal de Lviv a voté à l’unanimité l’interdiction de l’Eglise orthodoxe ukrainienne (UPC, affiliée au patriarcat de Moscou, c'est celle de la Laure des Grottes de Kiev, de la cathédrale de Kherson, du monastère de Sviatogorsk).

Le maire Andriy Sadovyi a reconnu que l’interdiction était « politique » et serait sans effet pratique puisque la réglementation des organisations religieuses est une affaire nationale. Mais il a aussitôt appelé les institutions nationales à agir dans ce sens : « C’est une position que nous avons exprimée publiquement, et maintenant les organes de l’Etat doivent s’y atteler. »

Le 27 mai, l’Eglise orthodoxe ukrainienne avait condamné la guerre, manifesté son désaccord avec le patriarche Cyrille et proclamé sa « complète autonomie et indépendance ». Mais ça ne suffit pas…

Écrire un commentaire

Optionnel