Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Libération" ?

2022-06-30_large.jpg

Le journal de la propagande covidienne jusqu’au délire, en appelant pathétiquement au retour de la dictature.

Commentaires

  • C'était ce même journal qui avait titré à la Une : Phomn Phen libérée lors de l'entrée de Khmers rouges dans la capitale cambodgienne.

  • C'est le même journal qui faisait la promotion et la propagande de la pédophilie dans les années 1970 et qui s'acharne sur les prêtres pédophiles et uniquement sur eux.
    Ces gauchards sont financés par le "grand capital", suivez mon regard

  • Il faudrait arrêter de se focaliser sur les "cas" pour discuter des cas graves. Les trois dernières vagues n'ont pas conduit à une hausse des admissions en hôpital ni en soins intensifs, démontrant que l'omicron est du niveau d'une bonne crève.
    Faut-il arrêter un pays pour une épidémie de grippe?

  • On a bien compris que l'immonde de l'Elysée n'arrête pas le pays pour une épidémie de grippe. Il a arrêté le pays sous le prétexte d'un virus bidouillé et pour obéir aux injonctions de la clique qui a déjà pucé et empoisonné les deux tiers de l'humanité.
    En sortant, je remarque que des gens remettent le masque dans les supermarchés, dans la rue, avant même d'en avoir reçu l'ordre inique. Bande de larves !

  • On est tenté de se dire que si on était leur maître, sans moralité ni scrupule, on s'amuserait à les faire sortir dans la rue avec une plume dans le cul et un slip sur la tête sous prétexte de leur éviter un cancer du cerveau ET de l'anus, mais aussi la contagion inévitable de ces deux cancers (surtout quand on aime se faire enc. avec un oreiller sur la tête).
    Selon certaines sources, Louis XIV, qui priait à son lever, à son coucher, assistait à la messe quotidiennement, n'a jamais fait avorter ses maîtresses ni apparemment recouru au péché d'Onan (vu le nombre de bâtards qu'il a eus), est mort enfin avec tous les signes d'une profonde résignation et d'une grande piété et après avoir subi dans sa chair de nombreuses tortures (dont il jugeoit lui-même qu'elle n'étoient point suffisantes pour expier ses nombreux péchés) serait resté en purgatoire jusqu'en 1729 (Il était mort en 1715).
    Tremble, infâme Macron ! Le purgatoire n'est pas pour toi !

  • Question que se pose bizarrement l'auteur de L'Homme pressé dans son Journal inutile : "Pourquoi Louis XIV ne faisait-il pas avorter ses maîtresses ?"
    C'est vraiment la question d'un con !
    La réponse en est assez simple pour un catholique, qu'était superficiellement Paul Morand. J'aime mieux Boris Vian.

Écrire un commentaire

Optionnel