Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Hongrie

Il semblait acquis, ces dernières années, qu’en Hongrie l’opposition régnait dans les villes. Ce n’est déjà plus vrai. Même à Budapest.

Il y a eu hier 18 élections municipales partielles dans le pays. Le parti d’Orban se présentait dans 16 des 18, il en a remporté 12.

Le plus important est que dans la capitale il y avait une élection dans quatre districts. L’opposition hétéroclite des six partis coalisés contre Orban ne l’a emporté que dans l’un des quatre. Dans les trois autres c’est le parti d’Orban qui a gagné.

En dehors de Budapest, la coalition des six partis ne l’a emporté qu’à Gyöngyö, où elle n’avait en face d’elle qu’un indépendant.

« C’est un résultat décevant, on ne peut pas le nier ni le minimiser », a déclaré le grand chef des opposants hétéroclites, le maire de Budapest Gergely Karácsony.

Écrire un commentaire

Optionnel