Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’homme n’est pas un médecin comme les autres

En janvier dernier, Jean-Claude Seknagi est hospitalisé en réanimation à l'hôpital Robert-Ballanger à Aulnay-sous-Bois. Il tombe dans le coma. L’équipe médicale décide une procédure de LAT : limitation ou arrêt des thérapeutiques. L’homme de 70 ans est donné pour mort, et le médecin expert judiciaire déclare à la famille que jamais dans le monde une personne dans son cas n’est sortie vivante de réanimation. Une autre évaluation conduite par « dix professeurs et docteurs spécialistes des troubles de la conscience » conclut dans le même sens. La famille fait néanmoins appel de la décision. Curieusement (vu les ravages de l’idéologie euthanasique et l’état de la justice), le tribunal de Montreuil, début avril, donne raison à la femme et au fils de Jean-Claude Seknagi. Aujourd’hui il est extubé, a pleinement repris connaissance, et devrait bientôt quitter le service de réanimation. Vivant.

Commentaires

  • Amusant.
    On dirait une description de mon père quand il a été malade (coma, donné pour mort, euthanasie suggérée - heureusement que ma mère et moi étions complètement contre cette idée, et nous avons prié, avec succès).

  • " Il tombe dans le coma" Nuance, il a été mis sous coma artificiel ce qui laisse aux médecins droit de vie ou de mort sur le patient: débrancher, pas débrancher etc.
    Le coma artificiel est utilisé abusivement et déconnecte le système nerveux central du malade qui ne peut vivre que sous assistance artificielle totale. Il est à la merci des soignants. Sous prétexte que l'organisme ne peut pas supporter le stress de sa pathologie, on le déconnecte. Au contraire, il faut stimuler ou modérer selon les cas les réactions de retour à l'équilibre par l'organisme. C'est une médecine des-humanisée et robotisée. En un mot, une médecine criminelle.
    Combien de covidés mis sous coma artificiel ont passé l'arme à gauche par débranchement? L'enquête l'établira, ils ne perdent rien pour attendre.

  • Quel savoir ébaubissant ! J'ai un challenge : comment déconnecter les salopes sous éveil artificiel, genre Macron ?

  • Réponse: méthode "chacal" 1973, avec quelques risques....d'échec....

  • Mon cher Dauphin,

    Vous avez des références cinématographiques intrigantes. Je ne connais pas du tout ce film, mais j'aime beaucoup Zed Friedman, Un Rom pour éternuer et surtout Le foie filtrera le sainfoin dont il y a une version fameuse avec Gaby Coureur et Glace Kerry (la bonne femme qui jouait l'assassin de Psycho). En revanche, évitez le remake : l'Arrière-frein triplera sa foi avec Sam Korgueuh.
    C'est nul, je vais attendre la nuit, aller coller mes affichettes : j'ai "Macron assassin", "Macron traître à la nation", "Présidentielles fraude massive", Macron jamais élu". Après j'irai me coucher.

Écrire un commentaire

Optionnel