Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LGBTQU

widerainbowbanner.png

Ceci est le drapeau de la gay pride de Dublin, qui aura lieu le 25 juin.

Cette année, le drapeau arc-en-ciel est « connecté » au drapeau ukrainien bleu et jaune, en « solidarité avec l’Ukraine queer ».

La gay pride de Dublin est principalement financée par le gouvernement irlandais (ministères de la Culture et de l’Egalité), ainsi que par le réseau national de transports, Facebook, Amazon, PayPal, la Bank of America, Adobe, Twitter, Nestlé, Ikea, Mastercard.

(Pour ceux qui ne sont pas au courant du développement des diverses orientations sexuelles, les chevrons bleu-rose-blanc représentent le transgendérisme, le triangle jaune avec un rond violet les « intersexes », les chevrons noir et brun les « LGBT PoC » : people of colour…)

Des sournois concluent donc que « ukrainien » est la nouvelle tendance sexuelle

En tout état de cause l’Ukraine queer est en phase avec les valeurs de l’Europe :

FUF5IMIXsAMVbYd.jpg

Commentaires

  • Consonnes
    L jaune, G gris, B beige, T brun, Q noir : consonnes,
    Je dirai quelques tours de vos sombres latences :
    L, mol collet velu des noires surveillances
    Qui bourdonnent puantes au-dessus des trombonnes,

    Sombres goules ; G, froideur de la manche et des tantes,
    Glands des financiers fiers, pourris, requins des îles...

    Je finis pas mon pastiche des couleurs de Rimbaud. Pas d'imitateurs possibles...

  • Comme dirait le bon Mélenchon, "convergence de toutes les luttes"... destructrices de l'homme, démoniaques.

  • Il y à deux types de critiques contre la guerre lancée par Poutine : 1- elle n'est pas morale, 2- elle n'est pas gagnable. Les deux critiques peuvent se juxtaposer mais pas nécessairement.

    La Pologne critique la guerre en se basant sur le premier point : un peuple ne doit pas chercher à en dominer un autre, une souveraineté ne doit pas être limitée, s'approprier des territoires par la force n'est pas acte de chef d'Etat juste mais de gangster.

    L'autre critique est que la Russie ne pourra pas gagner et que jamais ses annexions, quand bien même elle les garderait, ne seront acceptées et donc rentables. A supposer qu'avec l'armement occidental les Ukrainiens ne gagnent pas ce qui n'est pas exclu. Et c'est là qu'on rejoint la problématique de la propagande homosexualiste. Les opposants à cette idéologie ne doivent pas miser sur celui qui va perdre, et risque s'il n'est pas renversé, assassine ou victime de sa maladie de finir comme Milosevic ou Saddam.

    La cause de la lutte contre la décadence ne doit pas être associée à un acte de gangstérisme. La révolte du Donbass pas plus que celle du Kosovo n'était pas spontanée ou juste.

    Mais il est clair que les homosexualistes veulent associer la résistance à leur oppression à la cause de Poutine. C'est précisément le piège que les ennemis de la décadence doivent éviter. Et les Polonais ont su le faire..

  • " La révolte du Donbass pas plus que celle du Kosovo n'était pas spontanée ou juste." Pas d'accord. L'origine du problème pour le Donbass est l'ingérence directe des occidentaux par la "révolution" Maidan de 2014, véritable coup d'état piloté par les USA et la persécution insensée contre les Ukrainiens russophones par Kiev. La révolte du Donbass peut-être pas spontanée, mais juste. Avez-vous des exemples de révoltes "spontanées" dans l'histoire contemporaine? Moi, pas.

  • The future is queer
    The future is moche
    Aucun goût dans les couleurs.

Écrire un commentaire

Optionnel