Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La dictature OMS

« Nous en Floride, il n’est pas question que nous soutenions ce truc de l’OMS, ça n’arrivera pas. Pas question. » Le propos est de Ron DeSantis, le gouverneur de Floride, lors d’une conférence de presse où on lui demandait ce qu’il pensait du projet de traité international donnant à l’OMS tout pouvoir en cas de pandémie.

Le sénateur pour la Floride, Marco Rubio, a lui aussi exprimé son désaccord : « Nous ne devons pas permettre à Biden d’utiliser un “traité pandémique” pour donner le contrôle des décisions sur la santé publique américaine à l’OMS corrompue. »

Deux autres sénateurs, Steve Daines (Montana) et Tom Cotton (Arkansas) ont publié une lettre demandant à Jobidon de retirer les Etats-Unis de « l’OMS corrompue » qui a fait preuve d’une « abyssale incompétence » lors de l'épidémie de COVID-19, qui a « détruit la crédibilité de l'organisation et sapé la confiance des gens en elle ».

Écrire un commentaire

Optionnel