Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et maintenant le Festival de Cannes…

On pourrait décider d’emblée que la palme d’or du Festival de Cannes, cette année, est décernée à un Ukrainien. Pas de bol, on a oublié de sélectionner un film ukrainien…

Il y aura bien deux films ukrainiens, mais l’un en « séance spéciale », de l’auteur du « documentaire » (sic) Maïdan en 2014…, l’autre dans la catégorie « Un certain regard », racontant l’histoire d’une enseignante « qui s’est engagée dans la guerre et a été enlevée »…

En revanche, si l’on a évidemment exclu toute délégation russe, il y aura un film russe en compétition. De Kirill Serebrennikov, intitulé La femme de Tchaïkovski. Naturellement, Serebrennikov a le label « ennemi du Kremlin ». Il a été poursuivi pour détournement de fonds publics en Russie et condamné à une peine avec sursis, et il est maintenant à Berlin. Il est un militant impeccable des « valeurs de l’Europe » (c’est-à-dire soutien des droits LGBT, et le choix de Tchaïkovski n’est pas anodin…). Sa dernière production en date est une mise en scène de Parsifal à Vienne, où les chevaliers du Graal sont des mafieux en prison, Kundry une photo-reporter qui travaille pour un agent de mannequins corrompu, Parsifal un éducateur qui travaille à la réinsertion des chevaliers dont il fut semble-t-il un esclave sexuel. Parmi les scènes marquantes celle de Kundry faisant une séance photo avec un jeune homme qui pose en cuir devant un crucifix…

Donner la palme d’or à Serebrennikov permettrait peut-être d’avoir une séquence finale anti-Poutine plus marquante qu’avec un obscur Ukrainien qui pourrait avoir des gestes gênants…

Commentaires

  • J'ai un assez bon souvenir de Ma femme s'appelle Maurice, mais je ne suis pas certain que Serebrennikov aura eu le bon esprit de choisir Chevallier et Laspalès pour interpréter Piotr Illitch et Antonina Ivanovna.

  • La plupart des grands compositeurs russes que j'apprécie ont été traités à un moment ou à un autre de rétrogrades ou réactionnaires et parfois ils s'envoyaient entre eux ce genre d'insultes à la figure. Je pense qu'ils voulaient surtout faire de la musique russe.
    Mon préféré, Tchaïkovski, dont le caractère infect et les mœurs contre-nature sont bien documentés, passe aussi pour un sentimental. Grâce à ce film on va enfin savoir s'il le fut trop ou pas assez pendant ses quelques mois de cohabitation avec une femme (qui a quand même fini à l'asile).

  • Franchement, son concerto pour piano n°1, ça vous arrache la gueule ! Quel salopard !

  • "Donner la palme d’or à Serebrennikov permettrait peut-être d’avoir une séquence finale anti-Poutine plus marquante qu’avec un obscur Ukrainien qui pourrait avoir des gestes gênants…"
    Serebrennikov aurait un geste gênant s'il venait chercher sa palme en combinaison de cuir noir, traînant derrière lui son acteur principal rétif, muselé, hargneux, en string, et tenu en laisse. On pourrait imaginer d'ajouter à la scène une Antonina Ivanovna vêtue de sous-vêtements en dentelle et munie d'un fouet avec lequel elle strierait d'écarlate le derrière de l'acteur-chien.

  • Frémaux, si tu me lis, j'habite la banlieue lyonnaise. Toi tu es en plein centre-ville de Lyon dans le même immeuble que mon oncle. Signale-toi à Daoudal, il nous met en relation et je viens m'occuper de ta mise en scène à peu de frais (114 660 euros, six-six-six, ouarf, ouarf !)

  • Les prix ont augmenté : 222 660. Ça sonne mieux, non ? Dépêche-toi, ça pourrait encore grimper.

  • @Stavrolus
    Ainsi vous êtes à Lyon! Je rêve de vous rencontrer. ❤Où pourrions-nous nous voir, ami? J'aurai un bouquet de violettes à la main et le dernier numéro de "Jours de France" sous le bras.

  • Il vaut mieux que vous continuiez à rêver. Je mesure 1m22, je suis chauve, je n'ai aucune conversation, je ne sens pas très bon surtout de la bouche et je suis d'une avarice proverbiale. Dans ma famille, on sait que j'aime beaucoup Molière, alors on me surnomme Harpagon. Dites quand même votre âge et donnez vos mensurations à Daoudal qui transmettra. Je vous donnerai alors mon adresse et vous viendrez me voir une après-midi où mon épouse n'est pas là. Prenez un bain avant, parce que chez moi, au prix de l'eau et du gaz, ce ne sera pas possible.

  • Quand vous viendrez (je vous laisse le choix dans la date), pensez à m'apporter une bouteille de Laphroaig de 25 ans d'âge. Je vous en mettrai un doigt et je boirai le reste : j'en ai ma claque du Label 5 !

  • Comment vous résister, aimé ?...❤❤❤

  • La conversation devient très compliquée avec tous ces cœurs. Et puis j'aime beaucoup mon épouse, qui me suffit, et j'ai passé l'âge de m'exciter pour un troll rigolo. Il y a d'ailleurs des sites pour ça.
    Bonsoir Madame Isabelle !

  • Oui, n'insistez pas pas. D'autant que depuis qu'il a reçu sa quatrième injection dite booster, il n'est plus le même. Il dit des grands Meeeeerdes interminables symptomatiques de sa désorientation neurocognitive. Et puis, pour tout dire, en dehors des jeunes patineuses, tout ça ne le branche plus trop. Enfin, faites comme vous voulez, je ne vous ai rien dit.

  • Ah, cher Michel, une lettre du Donbass ! Comment ça va, là-bas ? Vous reconstruisez ? Si vous avez lu mes derniers posts, vous avez compris qu'à mon âge, moi qui ai toujours été un peu puceau attardé., timoré avec les femmes, je ne vais pas vous faucher une patineuse qui n'a encore vu Blanche Neige ni Bambi.
    Comment vont vos amours avec Anna Chtcherbakova ? Il faudrait un nouveau David Lean pour peindre la passion brûlante entre une gueule cassée de 14-18 qui servit de modèle à Otto Dix et une préado sexy née en 2004. Si elle vous arrache les poils des oreilles avec une pince à épiler, c'est une bonne fille. Bourre la pouf, pardon, pour la bouffe, évitez ça :
    http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2022/05/13/le-ragout-de-bandera-6381833.html

  • Tous ces mâles alpha sur ce blog...
    La galanterie française ne veut pas mourir...
    Je suis grisée

  • "La galanterie française ne veut pas mourir..."Oui, malgré les féministes de tout poil (le féminisme étant une invention de "mâââles") qui s'y attellent depuis plus d'un siècle. Il y encore quelques galants hommes en France et de véritables femmes qui s'entendront toujours bien. Dans les pays anglo-saxons, ils ont compris, maintenant ils ne tiennent plus les portes ouvertes, ils les ferment sur la figure des dames. Depuis on a fait des progrès dans la déconstruction: le féminisme est remplacé par les LGBT et autres "woke"

  • "Tous ces mâles alpha sur ce blog..."
    Il y a aussi des bêtas.

  • Quand le Stavrolus Vulgaris fâché, lui toujours dire ainsi.

    .....................................
    PS: plus sérieusement, comme vous voulez certainement être utile, je vous invite à soutenir par vos talents ou votre obole les actions qui démarrent à Kherson. N'étant pas ici chez moi, je ne donnerai pas plus d'indication mais c'est facile à trouver d'autant que le responsable est un type très bien actuellement sur place. Et puis, la prudence est toujours de mise.

  • Réconcilions-nous, cher Michel. Vous risquez votre vie là-bas, sur cette patinoire qu'est le Donbass... Respect !
    PS : Donnez-nous le lien de votre liste de mariage avec Anna Chtcherbakova. Ne nous faites pas languir.

  • "Il y a aussi des bêtas."
    C'était un calembour qui ne visait personne et pouvait s'appliquer à tout le monde, moi le premier.

  • Ne vous battez pas, chers messieurs, et surtout ne changez pas.
    Signé : votre admiratrice inconditionnelle.❤❤❤

  • Isabelle me semble être un pseudo du type "Brigitte Macron".

Écrire un commentaire

Optionnel