Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le crime de guerre du jour

C’est bien sûr le bombardement du théâtre de Marioupol où s’étaient réfugiés « des centaines de civils ». C’était d’autant plus ignoble que le mot ENFANTS avait été écrit en très grosses lettres de part et d’autre du théâtre.

Aux dernières nouvelles il n’y a aucune victime.

Voici un message qui date du 12 mars à 21h27. Samedi dernier 12 mars (le jour où la mosquée turque a soi-disant été bombardée par les Russes).

La date est corroborée par le fait que le message a été partagé par plusieurs personnes, dont une certaine Elena Evdokimova le 13 mars à 5h12, qui le présentait ainsi : « Selon des informations venues des habitants de Marioupol (pour rappel, ils sont pour la plupart de souche russe) selon lesquelles des néonazis d'Azov auraient rassemblé des femmes, des enfants et des personnes âgées de Marioupol dans le bâtiment du théâtre de Marioupol et allaient le faire exploser, accusant les victimes de "bombardements russes". »

Capture d’écran 2022-03-17 à 15.41.09.png

Voyez ce que les lecteurs ont envoyé depuis Marioupol. Si le message correspond aux faits, il doit être mis en évidence.

« Zelensky prépare deux provocations à Marioupol !!!

- Une provocation contre des citoyens turcs qui se cachent dans une mosquée construite par Ahmetov et cette provocation a déjà commencé, l’artillerie ukrainienne tirant sur la mosquée depuis des positions dans le ravin de Basse Kirovka. Zelensky n’a pas pu entraîner l’UE les Etats-Unis et le Royaume-Uni dans la guerre contre la Russie. Maintenant le nain maléfique Zelensky essaie d'entraîner la Turquie dans la guerre, espérant dans le bellicisme oriental et l'amour des croyants pour leurs sanctuaires.

- La deuxième provocation que Zelensky prépare pour l’image dans les médias occidentaux, après la provocation ratée avec la maternité, l'armée ukrainienne avec l’aide de l’armée de l’air : l'administration du théâtre a réuni des femmes, des enfants et des personnes âgées de Marioupol dans le bâtiment du théâtre, dans le but de faire exploser des gens et dire au monde entier que c'était l'aviation russe et qu’il est urgent d’interdire l’espace aérien ukrainien, etc. etc. Ne faites pas silence ! Il est nécessaire que le plus grand nombre possible de personnes le sachent ! »

ukrop28.jpg

ukrop27.jpg

Ni pompiers, ni ambulances, ni personne… (Mais il y avait effectivement des gens dans le sous-sol, - devenu « abri antiatomique pour l’occasion, puisqu’il a résisté au bombardement !!! - sous la garde d’une douzaine de soldats d’Azov, comme le montrent des vidéos.)

Le problème est que les Ukrainiens risquent d’aller plus loin, certains craignent qu’ils utilisent des armes biologiques ou chimiques en faisant porter le chapeau aux Russes.

Commentaires

  • "Le problème est que les Ukrainiens risquent d’aller plus loin, certains craignent qu’ils utilisent des armes biologiques ou chimiques en faisant porter le chapeau aux Russes."
    On peut craindre un attentat sous faux drapeau dont les nazis ukrainiens ne seront au plus que les agents de maîtrise. En Syrie, c'étaient des combines turco-israéliennes appuyées par le MI6 et la CIA. Les hordes salafistes envoyées au casse-pipe contre Assad n'y étaient pas pour grand-chose.

Écrire un commentaire

Optionnel