Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La grande inquiétude

L’OMS recommande fortement au ministère de la Santé d’Ukraine de détruite d’éventuels « pathogènes très dangereux » pour éviter qu’ils se répandent par accident…

Quels pathogènes ? L’OMS ne le dit pas. Pourquoi aujourd’hui et non dès le début des opérations militaires ? Elle ne le dit pas non plus.

On peut seulement remarquer la coïncidence entre cette demande et les premières preuves données par les Russes de l’existence de laboratoires biologiques américains en Ukraine, et de leurs travaux.

Alors que la Russie a obtenu une réunion en urgence du conseil de sécurité de l’ONU aujourd’hui même sur cette question, Joe Biden déclare que la Russie « paiera le prix fort si elle utilise des armes chimiques en Ukraine ». Sans doute voulait-il dire « biologiques », et faisait-il allusion à ce qui est étudié dans les laboratoires qui selon lui n’existent pas…

Commentaires

  • Oh! Bidon, les faux vaccins de tes potes de big-pharma, ce ne sont pas des armes bactériologiques? Et pourquoi diffuser partout dans le monde vos sales labos? Ils ne seraient pas plus en sécurité aux USA? Pour soigner le monde pas besoin de cultiver toutes sortes de souches mortelles dans des centaines de labos, disséminés sur la planète.

Écrire un commentaire

Optionnel