Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une nouvelle victoire pour la vie

Et de nouveau au Texas : le Planning familial abandonne ses poursuites contre la municipalité de Lubbock, qui restera donc une ville « sanctuaire des enfants à naître ».

En mai dernier, la municipalité de Lubbock votait à une large majorité (de 63%) un arrêt rendant illégal le fait de pratiquer un avortement ou d’aider à un avortement sur le territoire de la commune (sauf pour sauver la vie de la mère).

Le Planning familial avait aussitôt porté plainte devant la justice fédérale. Parce que, à la différence des autres municipalités qui se sont déclarées « sanctuaire des enfants à naître », Lubbock, qui est de très loin la plus grande d’entre elles (plus de 250.000 habitants), a un avortoir depuis l’automne 2020. Le 1er juin 2021, jour d’entrée en vigueur de l’arrêt municipal, le Planning familial arrêtait les avortements. Quelques jours plus tard, le juge James Wesley Hendrix (nommé par Trump), rejetait la plainte, au motif que le Planning familial n'avait pas qualité pour poursuivre Lubbock, puisque la ville n'appliquait pas son arrêt…

Naturellement, le Planning familial faisait appel. Devant la cour du cinquième circuit. Mais cette cour est celle qui vient de renvoyer devant la cour suprême du Texas l’affaire de la loi de cet Etat qui interdit l’avortement au premier battement de cœur. Comme la cour suprême du Texas est à 100% républicaine, il n’y a aucune chance qu’elle donne raison aux avorteurs qui se sont déjà fait rembarrer par la Cour suprême des Etats-Unis.

Le Planning familial a donc retiré sa plainte en appel…

Inutile de dire qu’à Lubbock on savoure cette victoire « historique » pour la vie. Charles Perry, sénateur du sénat du Texas, qui est de Lubbock, a déclaré :

« Je congratule la ville et les habitants de Lubbock pour cela - et pour être devenus la première juridiction des États-Unis à défendre avec succès une interdiction de l'avortement devant un tribunal depuis Roe contre Wade. C'est une réponse à nos nombreuses prières. Avec l'entrée en vigueur de la loi “battement de cœur” du Texas en septembre dernier, et avec Lubbock qui a interdit l'avortement sur le territoire de la ville, l'État du Texas montre la voie en matière de protection de l'enfant à naître, bien que subsiste Roe contre Wade. »

Écrire un commentaire

Optionnel