Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Inde: de pire en pire

La pression indouiste est devenue telle qu’il ne se passe plus de semaine en Inde sans qu’un chrétien, de préférence un religieux, soit arrêté pour « conversion forcée ». Dans le dernier cas en date, on y a ajouté l’incitation au suicide. Sic.

C’est en effet pour ces motifs que sœur Sahaya Mary, des Franciscaines du Cœur immaculé de Marie, a été arrêtée. Parce qu’une fille de 17 ans s’est volontairement empoisonnée le 9 janvier et est morte dix jours plus tard malgré les traitements à l’hôpital. La jeune fille était élève à l’école secondaire du Sacré Cœur de Michaelpatti, dans le Tamil Nadu, et était hébergée au centre qui dépend de l’école, géré par la religieuse.

Mais la police a pu interroger l’adolescente avant sa mort et elle a nié qu’il y ait eu tentative de conversion.

En réalité elle ne voulait absolument pas retourner chez elle, et elle avait voulu rester avec les religieuses pendant le confinement. Parce que son père s’est remarié avec une vraie marâtre qui la harcelait, et qui est comme par hasard une militante acharnée du BJP, le parti hindou nationaliste au pouvoir. D’où la plainte contre la religieuse…

Commentaires

  • Merci beaucoup pour ces informations- effrayantes...hélas

Écrire un commentaire

Optionnel