Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pathétique

Manuel Valls s'est dit prêt, au cours d'un entretien hier sur TV5 Monde le 20 janvier, à « travailler avec Emmanuel Macron ou Valérie Pécresse », estimant « qu'il n'y a pas d'autre solution que de faire travailler des gens qui sur l'essentiel sont d'accord ». Il se dit prêt à répondre à toute sollicitation, « peu importe la place » qu'on lui attribuerait dans cette lutte contre le « bloc national-populiste ».

Trois jours avant, sur BFMTV, l’homme qui voulait être maire de Barcelone avait déjà proposé ses services au gouvernement actuel, au prochain, voire à celui d'après : « Gouverner de nouveau, je suis fait pour ça, j'aime ça, j'ai cette passion. Je suis un politique jusqu'au bout des doigts. Je fais partie de ceux qui disent que l'on n'utilise pas assez bien les anciens présidents de la République et les anciens Premiers ministres. »

Commentaires

  • Valls rêve de créer une force politique venant au secours du régime Macronniste… On la baptiserait « Légion Cons d’Or » que je ne serais pas surpris.

  • Comme le dit Zemmour, en politique, il y a ceux qui défendent des idées et ceux qui veulent des places.

  • Il est curieux que les Allemands aient donné à leur croisade contre l'URSS le nom d'Opération Barbarossa, du nom d'un empereur mort bêtement noyé en traversant un fleuve pendant la troisième Croisade. Il y a vraiment un côté obscur et raté revendiqué chez Hitler, qu'il n'y a pas chez Napoléon.
    Pour autant, ce malheureux voulait la grandeur de l'Allemagne. Il ne lui serait pas venu à l'idée de génocider son peuple avec un vaccin pour faire plaisir aux Rothschild et à Big Pharma.
    Macron, c'est un traitre à la nation doublé d'un tueur en série. Aucun dirigeant français depuis Robespierre n'aura été plus haï et à plus juste titre. Et encore... Robespierre avait quand même l'appui sincère d'une partie de la population.

  • Je ne vois pas comment on peut oser s'acharner à vouloir faire croire aux Français que ce personnage inique serait à 50 % d'opinions favorables dans les sondages... Moi, entre Macron, Caligula et Attila, je ne choisirai jamais Macron.

  • Valls est, en effet, tout à fait pathétique !!! La bassesse de ce pauvre homme ne finit pas de m'étonner car chaque fois que je me dis qu'il en a atteint le fond, il réussit à tomber encore plus bas...

    S'il avait un atome de dignité, il chercherait à se faire oublier au lieu de mendier un strapontin. Je lui conseillerais de se trouver un travail pour gagner sa vie au lieu d'essayer de vivre aux crochets des contribuables français, c'est pourquoi je ne comprends pas pourquoi les medias font semblant de le prendre au sérieux...

    Il ne manquerait plus que les électeurs français lui accordent leurs suffrages, oubliant ou lui pardonnant ses velléités politiciennes entre son pays d'origine qui l'a rejeté et son pays d'adoption qu'il a trahi en quelque sorte. Mais depuis de Gaulle, tout le monde sait que les Français sont des veaux, ce qui n'exclut donc pas un retour de ce type dans la politique française, toute honte bue...

  • Cette élection se joue entre Emmanuel Pecresse et Valérie Macron

  • "« Gouverner de nouveau, je suis fait pour ça, j'aime ça, j'ai cette passion. Je suis un politique jusqu'au bout des doigts. Je fais partie de ceux qui disent que l'on n'utilise pas assez bien les anciens présidents de la République et les anciens Premiers ministres. »" Il suffit de remplacer "politique" par parasite et les choses s'éclairent

  • Excellent commentaire. L'ivermectine et la chloroquine sont des antiparasitaires, c'est pour cette raison que les politiques-parasites les ont fait interdire ou restreindre.

  • "Qu''est-ce que je vais devenir ? Je suis ministre, je ne sais rien faire !"
    De Funes dans "La folie des grandeurs"

    Wikipedia : " Il obtient le baccalauréat en 1980 malgré une note de 5/20 à l'écrit de français (...) Il obtient à l’université Panthéon-Sorbonne (Paris 1) une licence d’histoire en 1986 (il a alors 24 ans)."

    Il a mis 6 ans pour obtenir une licence d'histoire !!!

Écrire un commentaire

Optionnel