Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rétro

Du secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin, hier :

« Dans le meilleur des cas nous n'assisterons pas à une incursion de l'Union soviétique en Ukraine. »

Laissant son ministre à sa vieille guerre froide, son patron Bidon rajeunit l’idéologie de l’hégémonie américaine. Parlant des Etats-Unis, il a lancé :

« Nous devons vacciner le monde. »

Commentaires

  • Le Bidon offre 200 millions de doses gratuites à des pays étrangers. Il n'a pas dit si c'était des doses de sérum physiologique ou des doses avec le maximum de saloperies dedans. On peut penser aussi que ce sont des doses proches de la date de péremption. Comme quand les USA refilaient en Afrique le DDT interdit chez eux.
    Les nazis sanitaires allemands paniquent, leurs doses vont être périmées, d'où la vaccination obligatoire. En attendant leur police assassine ceux qui décrivent l'action de l'hydroxyde de graphène dans l'organisme.

  • On peut noter avec intérêt le bellicisme du parti démocrate américain...bon la Russie ayant l arme nucléaire tout cela n ira pas bien loin...

  • On est dans une guerre de cinquième génération, sauf que c'est le système totalitaire marchand qui a pris l'initiative de l'attaque, paranoïa oblige.
    Cela n'exclut donc pas, dans une stratégie globale qui consiste pour l'oligarchie sataniste à se débarrasser des peuples, de recourir à des formes plus classiques qui présenteraient pour eux l'intérêt d'être plus rapidement efficaces. Si les voyous qui gouvernent ceux qui nous gouvernent se sentent vraiment menacés, ils les utiliseront.

  • Roger, c'est assez superficiel et n'induit aucun soupçon, mais vous avez la même tendance qu'avait notre cher disparu que j'aimais tant, Théofrède, à négliger les signes d'élision et la ponctuation. Si vous me traitiez de connard, d'obsédé sexuel et de je ne sais quoi, nous pourrions devenir des amis.

Écrire un commentaire

Optionnel