Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au Texas

Le mois dernier les gazettes rapportaient qu’une femme du Colorado atteinte de polykystose rénale ne pouvait pas recevoir une greffe de rein parce qu’elle n’était pas "vaccinée". Elle fut donc rayée de la liste des transplantations. Depuis lors sa maladie s’est aggravée. On a appris alors qu’une autre femme du Colorado est dans la même situation.

Une fondation du Texas spécialisée dans le don d’organes a décidé de financer le déplacement de ces personnes, de les loger gratuitement, avec leur famille, à Dallas, pour l’opération.

Le bureau du gouverneur Greg Abbott a déclaré : « Ici au Texas, le vaccin est du libre choix et n’est jamais obligatoire. Quiconque se voit interdire une transplantation d’organe vitale est bienvenu ici au Texas, où les droits et les libertés sont toujours protégés. »

Écrire un commentaire

Optionnel