Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un exemple

Le rédacteur en chef du quotidien de Melbourne The Age a viré un dessinateur, Michael Leunig, qui travaillait depuis vingt ans pour le journal. A cause de ce dessin :

Capture d’écran 2021-10-25 à 17.45.29.png

Le rédacteur en chef lui a dit qu’il était « déconnecté » des lecteurs… Michael Leunig, dont une douzaine de dessins avaient déjà été refusés cette année, a déclaré : « L'image de la place Tiananmen est souvent utilisée dans les dessins du monde entier comme une métaphore à la Charlie Chaplin d'une force écrasante face à l'innocent impuissant. À mon avis, c'est une vraie problématique qui mérite d'être soulevée dans la ville la plus verrouillée au monde. »

Un autre dessin de lui :

d6ritphuiaaojj_.jpg

« ATTENTION : Ceci est une société inclusive et si nous pensons que vous parlez, pensez ou vous conduisez de façon non inclusive vous serez EXCLU. »

Commentaires

  • Deux très grands dessins de presse. Plus besoin de procès : aujourd'hui, Charles Philipon serait seulement viré par son rédacteur en chef. Louis-Philippe obéirait aux mêmes oligarques que ce rédacteur. Il est vrai que Louis-Philippe était déjà l'homme de l'oligarchie à l'époque.

  • Au sujet des caricatures de Philipon:
    "Lors de la séance du 29 août 1835 à la Chambre, Thiers déclare : « Il n’y a rien de plus dangereux […] que les caricatures infâmes, les dessins séditieux, il n’y a pas de provocation plus directe aux attentats » (Le Moniteur universel, 30 aout 1835).
    La fameuse "poire" de Philipon ne l'a pas empêché d'être condamné à la prison.
    Il faut distinguer les caricatures contre les dictateurs et les caricatures contre les gouvernements légitimes qui cherchent le bien commun. Un couteau peut servir à peler les patates ou à égorger son prochain.
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b103365670/f35.item

  • J'espère que vous ne considérez pas l'usurpateur Louis-Philippe, adjectivé en symbole du mauvais goût bourgeois et si bien tenu par la Révolution que les Orléanistes ont fait la République, comme un artisan du bien commun.

  • Je dirais volontiers des expositions de Jeff Koons, des emballages de Christo ou des sapins de Noël de l'âne de Paris que ce sont des productions louis-philippardes !

  • J'ai vu qu'il y a un morceau de "country music". Quel en est l'auteur ? C'est nouveau ? Il y a un effet de surprise sympathique.

Écrire un commentaire

Optionnel