Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Impetum inimicorum

Les répons des matines.

℟.  Impetum inimicórum ne timuéritis: mémores estóte, quómodo salvi facti sunt patres nostri: * Et nunc clamémus in cælum et miserébitur nostri Deus noster.
. Mementóte mirabílium eius, quæ fecit pharaóni et exercítui eius in Mari Rubro.
℟.  Et nunc clamémus in cælum et miserébitur nostri Deus noster.

Ne craignez pas l’assaut des ennemis : souvenez-vous comment nos pères ont été sauvés, et crions maintenant vers le ciel, et notre Dieu aura pitié de nous. Souvenez-vous de ses merveilles, qu’il fit à Pharaon, et à son armée dans la mer Rouge.

(Maccabées I, 4 8-10)

 

℟. Congregátæ sunt gentes in multitúdine, ut dímicent contra nos, et ignorámus quid ágere debeámus: * Dómine Deus, ad te sunt óculi nostri, ne pereámus.
. Tu scis quæ cógitant in nos: quómodo potérimus subsístere ante fáciem illórum, nisi tu ádiuves nos?
℟. Dómine Deus, ad te sunt óculi nostri, ne pereámus.

Les nations se sont rassemblées en grand nombre pour nous attaquer, et nous ne savons pas ce que nous devons faire. Seigneur Dieu, nous tournons les yeux vers toi, afin que nous ne périssions pas. Tu sais ce qu’ils cogitent contre nous : comment pourrions-nous tenir devant eux, si tu ne nous aides pas ? Seigneur Dieu, nous tournons les yeux vers toi, afin que nous ne périssions pas.

(Formé d’après une ancienne version latine des Maccabées, I, 3, 52-53.)

 

℟. Tua est poténtia, tuum regnum, Dómine: tu es super omnes gentes: * Da pacem, Dómine, in diébus nostris.
. Creátor ómnium, Deus, terríbilis et fortis, iustus et miséricors.
℟. Da pacem, Dómine, in diébus nostris.
. Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
℟. Da pacem, Dómine, in diébus nostris.

A toi la puissance, à toi le règne, Seigneur : tu es au-dessus de tous les peuples. Donne la paix, Seigneur, en nos jours. Créateur de tout, Dieu, terrible et fort, juste et miséricordieux, donne la paix, Seigneur, en nos jours.

(Le début est plus ou moins inspiré du début de la prière de David à la fin du premier livre des Chroniques, et le verset reprend des expressions qui se trouvent dans la prière de Néhémie au début du second livre des Maccabées.)

Écrire un commentaire

Optionnel