Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Champion

Capture d’écran 2021-09-14 à 16.12.06.png

Le champion olympique de judo Teddy Riner répond à Alain Fisher :

« Je ne suis pas là pour dire vaccinez-vous ou pas. Chacun est libre de faire son choix, [...] c'est une décision qui doit être individuelle. »

Lui-même n’a pas eu « trop le choix », dit-il, s’il voulait participer aux JO.

 

Commentaires

  • Si j'ai besoin d'un garde du corps, c'est ce genre que j'embaucherai. Sympathique, en plus.

  • C'est plutôt lui qui vous embauchera, s'il aime le vin de noix.

  • J'ai montré à mes élèves de troisième un documentaire consacré à Edward Bernays et intitulé Propaganda. On y voit comment ce sympathique double neveu de Sigmund Freud et oncle de l'actuel patron de Netflix :
    - a convaincu les Amerloques d'entrer dans la Première Guerre mondiale ;
    - les a persuadés que rien n'était meilleur pour la santé que les œufs au bacon et la cigarette ;
    - a changé l'image de l'affreux (à tous les points de vue : son visage est plus effroyable que ceux de son petit-fils David et de George Soros réunis) John Rockefeller en celle d'un grand philanthrope ;
    - a provoqué une guerre civile de trente ans au Guatemala parce que le président Jacobo Árbenz Guzmán en avait assez de faire cadeau de ses bananes à la United Fruit Company (Ah, si Tintin était allé au Guatemala plutôt que sur la Lune, en 1954 !) ;
    A la fin, j'ai quand même dit aux gamins, à qui j'ai expliqué le premier jour que je ne suis pas flic et qu'ils font ce qu'ils veulent avec leur masque, que ce film était destiné à leur faire acquérir un esprit critique et que par la propagande ne s'est pas arrêtée en 1916. J'ai ajouté que, si la télévision, les gouvernements et les toubibs étaient à la solde de quelques multinationales, il faudrait se méfier. J'ai eu une fine mouche masquée jusqu'au front qui a tenté de me lancer sur le toboggan Covid : "Mais, M'sieur, j'espère que... Enfin, l'épidémie, quand même très grave..."

    Moi, j'y ai répondu
    C'est qu'on va pas m'virer
    Mam'zelle Emma
    Comme on a fait quequ'fois

    J'en connais mon petit loup
    qui ont joué les marlous
    et qui
    ma foi

    Ont montré certain film
    s'en sont pris au vaccin
    ont voulu faire l'malin
    En taule !
    Sans retard !

    Que je vous fourre au mitard !

  • et que par la propagande
    et que la propagande...

  • Cher Stavrolus, attention à ne pas finir comme le maître d'école St Cassien d'Imola que les persécuterus condamnèrent à être lynché par ses élèves à coups de stylets et tablettes (le Samsung Galaxy n'avait pas encore été inventé).

  • C'est vrai, et je je ne suis pas Mao Zedong. Le type était pourri, mais il avait de la technique. On a en commun le whisky, mon goût pour les adolescentes à peine nubiles étant virtuel. Si j'étais Mao, une armée d'ados auraient déjà déchiqueté Macron et sa clique. Je suis peut-être moins couillu que lui.

  • Les Antilles ont connu un scandale sanitaire avec un pesticide et ils restent la population au monde ou le taux de cancers de la prostate est le plus important. Et ça calme!
    Sans parler de l'état du système de santé des îles, du tourisme de masse, et de la gestions scandaleuse par le pouvoir.
    https://twitter.com/LE_GENERAL_off/status/1437731900521689092

  • Sa déclaration n'est pas révolutionnaire. Celle du catholique d'origine irlandaise John McEnroe, incontestablement le champion de tennis le plus génial de tous les temps, est assez catholique :
    "Le Covid : bizarre, fou et au-delà de toute croyance."
    C'est assez fort dans le genre catholique : beyond belief, au-delà de la croyance.

  • et puis si Teddy Riner dit au gars Fisher de se taire...je pense que le gars Fischer ne mouftera pas!
    "quand les gars de 110 kg parlent, ceux de 60 les écoutent"

Écrire un commentaire

Optionnel