Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Texas fait l’histoire

Incroyable mais vrai, la loi du Texas qui interdit tout avortement à partir du moment où l’on entend battre le cœur du fœtus (vers les six semaines), votée et signée par le gouverneur Greg Abbott en mai dernier, est entrée en vigueur aujourd’hui.

C’est la première fois qu’une loi limitant vraiment l’avortement entre en vigueur. Habituellement, quelles qu’elles soient, elles sont bloquées par la justice, les puissantes organisations de la culture de mort les faisant suspendre puis annuler par les tribunaux de première instance puis par une cour d’appel, au nom du respect de l’arrêt Roe contre Wade qui garantit le « droit » à l’avortement jusqu’à la viabilité du fœtus. Avec la lointaine perspective de se retrouver devant la Cour suprême.

Or, grande première, le Planning familial et l’Alliance pour la santé des femmes (sic) n’ont pas réussi à obtenir que la justice bloque la loi du Texas. Finalement, ils avaient saisi la 5e Cour d’appel fédérale de « motions d’urgence ». Laquelle avait prévu de se pencher sur la question lundi. Mais vendredi dernier elle a annulé son audience de lundi, et dimanche elle a carrément rejeté les motions. (La 5e cour d’appel – pour la Louisiane, le Mississippi et le Texas – est connu comme la plus conservatrice, et Donald Trump y a nommé cinq des 17 juges.)

En désespoir de cause, le « centre pour les droits reproductifs » a demandé à la Cour suprême de bloquer immédiatement la loi texane, à savoir ce mercredi. Sinon, dit sa présidente, « les élus du Texas auront réellement renversé Roe contre Wade ». Et empêcheront ainsi plus de 90% des avortements, selon ce que dit l’Alliance pour la santé des femmes.

(D'après ce que j'ai compris, Roe contre Wade interdit aux agents d'un Etat de poursuivre un avortoir pour avortement illégal, puisque l'avortement est légal. L'astuce des Texans est d'avoir précisé que les poursuites ne peuvent être le fait que de "citoyens privés".)

 

Addendum

La Cour suprême a refusé de se prononcer en urgence, en raison de la "complexité" de l'affaire (sans doute de la nouveauté de la loi qui permet aux seuls citoyens de poursuivre). Elle indique que les opposants peuvent encore saisir des tribunaux du Texas... Cette décision, prise grâce aux nominations de Donald Trump (par 5 voix contre 4, et les 4 sont furieux) est elle-même historique.

Commentaires

  • Le « Bidon » (Joe pour les intimes) a, dans la journée, lu un texte préparé, pour dire toute sa haine des enfants à naître....
    les seules circonstances atténuantes est que Joe n’a plus sa tête et que quelques heures de conscience...

    Je ne sais pas lequel j’attends de voir disparaître avec impatience, Bidon, Macron ou François...

  • Pour moi c'est, dans l'ordre :
    - Bergoglio alias François, car c'est un être malfaisant par ses dires et ses faits et qui est donc cause de la damnation de beaucoup d'âmes à commencer par l'homo à qui il a dit que " Dieu t'a créé comme ça "...

    - Biden, car l'influence des USA est toujours grande dans le bien comme dans le mal et tôt ou tard ce qui se fait aux USA finit par arriver en France et en Europe

    - enfin Macron car ce pauvre homme n'est pas pire qu'un Hollande ou qu'un Franc-Maçon qui polluent la politique française depuis plus de 200 ans

  • Au Texas on lève le pied, en France, toujours plus pour Moloch:

    https://twitter.com/phil_faucher/status/1425455750831394824

Écrire un commentaire

Optionnel