Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bravo les Suisses

9ztLtr1uK-m8qAAABDcqMh-740x493.jpg

Les « Amis de la Constitution », groupe fondé l’an dernier pour contester la politique « sanitaire » du pouvoir, avec l’aide du « Réseau choix vaccinal » et de Aktionsbündnis Urkantone (groupe d’action des cantons d’origine), et en dernier lieu des Jeunes de l’UDC, ont déposé 187.433 signatures de citoyens suisses demandant la tenue d’un référendum sur le passe sanitaire.

Les opposants (qui n'avaient le soutien d'aucun parti politique) avaient 100 jours pour récolter 50.000 signatures, mission impossible selon les médias du système. Ils en ont récolté plus de 187.000 en moins d’un mois…

Les Amis de la Constitution dénoncent notamment la création d’une « société à deux vitesses » par un « apartheid sanitaire », un « traçage des contacts » allant vers une « surveillance généralisée des honnêtes gens ».

Dans leur communiqué du 30 juin ils disaient que le passeport sanitaire n’est pas le Sésame que l’on dit mais un « Ausweis discriminatoire », et dénonçaient la politique du gouvernement comme digne « des pires heures du stalinisme », montrant notamment que la stratégie est la « tactique du salami », expression de Matias Rakosi, le chef du parti communiste hongrois, « pour orchestrer l’élimination progressive des pouvoirs extérieurs au communisme (églises, mouvements citoyens, autres partis, etc.), “tranche par tranche, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien”. »

La votation aura lieu le 28 novembre.

Commentaires

  • Merci M. DAOUDAL pour cette information. Voilà encore un.peuple debout.

  • Vous pensez sans doute qu'en flagornant sottement le maître des lieux, vous allez vous en faire un allié, espèce d'Héliogabale carnavalesque ? Le cancre du radiateur la ramène : "Bravo, M'sieur, ce que vous dites est très intéressant !" On a un atout avec les Covidiens : il n'y a que des voyous et des niaiseux dans leur camp !

  • les Suisses sont toujours debout, mais aiment bien abaisse les autres
    leur seul souci : sauver les banques; ils n'ont aucune envie de retourner garder les vaches
    un détail désagréable cependant : lorsque j'allais réguli-rement à Lausanne, il était interdit aux églises catholiques d'avoir des cloches; il parait qu'ils ont rectifié le tir
    je ne saurais trop recommander le film (italien) Pain et Chocolat qui commence par deux scènes : un pasteur protestant égorgeant une petite fille dans un buisson, et un ouvrier italien pissant contre un mur; le reste du film est consacré aux ennuis de l'ityalien
    un autre film, suisse lui, est très intéressant : Les Faiseurs de Suisses

  • Il y a un grand cinéaste un peu suisse qui s'appelle Jean-Luc Godard. La dernière fois que je l'ai vu, il était pourchassé par une cruche de la Cinq ou d'une autre chaîne de propagande. Elle lui court après, elle le rattrape, elle est toute essoufflée. Elle a préparé sa question géniale pendant trois jours et elle a le temps de la lui poser alors qu'il va s'engouffrer dans la maison dont il vient d'ouvrir la porte :
    - Monsieur Godard, Monsieur Godard, quelle différence y a-t-il, selon vous, entre les films et le cinéma ?
    - La même qu'entre les tableaux et la peinture.
    Cela rappelle Jacques Chancel, à Salvador Dali :
    - Salvador Dali, pour vous, qu'est-ce que c'est, un clown ?
    - Un clown, c'est vous !

  • Mais je ne flagorne personne, pauvre abruti. Je suis seulement poli. Pas avec vous, car vous n'en valez pas la peine.

  • je suis tout à fait de votre avis, mais vous trouve tr&s dur :ce pauvre homme est manifestement séniled, comme le prouve l'ensemble de son immense production, et en particulier le dernier message qu'il vous a adressé, sans aucun rapport avec le sujet

  • Chic alors ! Deux culs-de-jatte qui font du tandem !

Écrire un commentaire

Optionnel