Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’offensive

Lorsque j’ai lu le fameux document de la Congrégation de la doctrine de la foi rappelant dans un « responsum » à un dubium » qu’un prêtre ne peut pas bénir des couples de personnes de même sexe, je me suis dit que ça n’avait aucun intérêt, puisque les vrais prêtres catholiques le savent depuis toujours, et que ceux qui bénissent les paires de sodomites continueront de le faire.

Mais finalement je me demande si, paradoxalement mais consciemment, ce texte n’a pas été publié pour faire avancer la cause LGBT dans l’Eglise. (D’autant qu’on ne voit pas qui pouvait avoir un « doute » au sujet de ces bénédictions.)

On a vu les réactions outrées et médiatisées de plusieurs évêques, notamment d’Allemagne, de Belgique, d’Autriche. Sept des dix évêques d’Autriche avaient déjà rejeté le texte de Rome. Et voici que le cardinal Schönborn, archevêque de Vienne et membre de la Congrégation pour la doctrine de la foi (le deuxième cardinal par ordre de rang en ministère actif, dit-on), vient lui aussi de dire ouvertement, et clairement, que les prêtres doivent bénir les unions de sodomites et de lesbiennes. Ce n’est pas une surprise, tant Schönborn est connu pour son amour des invertis, mais on ne s’attendait pas forcément à ce qu’il contredise frontalement un document romain. Voir l’article de Jeanne Smits.

En outre, on a entendu le pape, à l’Angélus de dimanche dernier, critiquer lui-même le document. Bien sûr, comme il s’agissait de son discours habituel contre le « légalisme » et le « moralisme », ce n’était pas certain. Mais il a chargé ses journalistes fétiches de dire que c’était le cas.

Sandro Magister rappelle opportunément que lorsque la Congrégation pour la doctrine de la foi avait publié Dominus Jesus, qui avait provoqué une énorme polémique, Jean-Paul II avait demandé au cardinal Ratzinger de rédiger un texte, pour son Angélus, montrant qu’il approuvait le document de façon indiscutable. Le contraire donc de ce qu’a fait François.

Ainsi, le « responsum » de la Congrégation pour la doctrine de la foi fonctionne-t-il en fait comme un appel à dire et faire le contraire de ce qu’il rappelle…

Et, comme pour bien enfoncer le clou, François a nommé mercredi à la Commission pontificale pour la protection des mineurs un sodomite déclaré, Juan Carlos Cruz. (C’est à lui que François avait dit : « Que vous soyez gay importe peu. Dieu vous a fait ainsi et vous aime ainsi. Cela n’a pas d’importance. Le Pape vous aime ainsi. Vous devez être heureux de ce que vous êtes. »)

Ci-dessous quelques rappels sur le cardinal Schönborn :

En 2008, en pleine Semaine Sainte, il autorise, dans le Musée diocésain de Vienne, une exposition blasphématoire présentant la Cène comme une orgie d’invertis.

En 2009, à la veille de l'ouverture de l'Année sacerdotale, il se rend à Rome avec une délégation d'évêques autrichiens pour présenter au Pape un appel demandant l'abolition de l'obligation du célibat, le retour en activité des prêtres mariés, l'ouverture du diaconat aux femmes.

En octobre 2009, il interdit à l'évêque auxiliaire de Salzbourg de participer à une marche pour la vie.

En mai 2010, il allume une polémique contre le cardinal Sodano, et déclare que le célibat sacerdotal est l’une des raisons des affaires de « pédophilie ». Convoqué par Benoît XVI, il doit retirer ses propos. Mais en octobre il reparle du célibat sacerdotal en examinant les causes des abus sexuels. Il dira aussi que « dans le thème de l'homosexualité, on doit également tenir compte de la qualité d'une relation » et qu’alors « on peut en parler avec appréciation »…

En avril 2011 est publié Youcat, un catéchisme à l'usage des jeunes. Le cardinal Schönborn est le responsable de la version allemande, qui justifie l’euthanasie dite passive.

En avril 2012, un curé désavoue l’élection à la tête du conseil paroissial d’un inverti militant. Le cardinal Schönborn reçoit l’inverti, désavoue le curé et valide l’élection. Et il refuse de recevoir le curé, qui démissionne.

En mai 2014, il se félicite du succès à l’eurovision de l’immonde « Conchita Wurst », et il dit en première page d’un journal : « Nous le savons tous, dans le jardin de Dieu il y a une variété de couleurs. Ce ne sont pas tous ceux qui sont nés masculins qui se sentent hommes, et de même du côté féminin. En tant que personnes ils méritent le respect, auquel nous avons tous droit. Je me réjouis pour Thomas Neuwirth, qui pour son entrée en scène comme Conchita Wurst a eu un tel succès. Je lui souhaite que cette réussite ne lui monte pas à la tête, et je prie pour lui, pour que Dieu envoie sa bénédiction sur sa vie. »

En septembre 2015, dans la Civiltà cattolica, il parle des « couples de fait » (de toute sorte) où il y a « des éléments de véritable héroïsme, de véritable charité, de véritable don mutuel ». Certes, « ce n'est pas encore une pleine réalité du sacrement », « mais qui sommes-nous pour juger et dire qu'il n'y a pas en eux des éléments de vérité et de sanctification ? »

Commentaires

  • Vous voyez juste, la tempête médiatique qui a suivi montre que c'est un coup monté. Bergoglio a choisi depuis longtemps son camp. Et s'il lui arrive de tenir des propos "orthodoxes" (notamment sur St Joseph) c'est pour mieux endormir les derniers catholiques qui sont encore stupidement papolâtres. Il détruit l'Eglise avec un acharnement effrayant et sa haine de la Tradition est de plus en plus évidente.

  • C'est leur conception de la dialectique hégélienne. En quoi, ils ne sont pas différents des satanistes mondialistes. On pourrait même se demander jusqu'à quel point des personnages comme Salvini, Trump, Orbán ou Bolsonaro font partie du calcul, sans aucun doute à leur corps défendant.
    Ce conservatisme, ce semblant de retour aux valeurs traditionnelles servent à nos oligarques de starting-blocks. Les millions de corniauds qui, avec la télévision, aboient "Bouh, Orbán ! Bouh, Trump ! Bouh, le blanc catho réac qui ne veut pas de fils pédé !", c'est leur lanceur Saturne V. Espérons que ça ne les emmènera pas plus loin qu'Armstrong et compagnie, mais on est mal barrés.

  • Visiblement, les mondialistes avaient une cinquième colonne de conseillers "trumpistes" qui ont été déterminants dans ses choix pour les nominations à la Cour suprême. Il est impossible, sans Dieu, d'échapper à cette engeance.
    Un hypothétique homme providentiel, en France, devrait commencer par la consécration publique de notre pays au Sacré Cœur, telle que demandée par le Christ à Louis XIV via sainte Marguerite-Marie le 17 juin 1689 (Dieu nous signifiait par là ce qu'Il pense de l'Assemblée nationale autoproclamée un siècle plus tard). Cette consécration a été réalisée en privé par Louis XVI dans la sympathique tour du Temple. Ce n'est visiblement pas suffisant.

  • Des gestes dévots aident aussi à les "endormir".

  • "Et, comme pour bien enfoncer le clou, François a nommé mercredi à la Commission pontificale pour la protection des mineurs un sodomite déclaré, Juan Carlos Cruz."
    Cet homme a été, semble-t-il, abusé sexuellement par un prêtre ce qui est peut-être une excuse. Comme dit Michel Blanc à Miou-Miou dans Tenue de Soirée : "On y prend goût". C'est la même chose avec les enfants tabassés qui tabassent leurs enfants. Faut-il pour autant les nommer président de la commission contre la maltraitance des enfants ?

  • je livre l'analyse de Damian Thompson, souvent pertinent :

    What does the Pope really think about gays?
    It turns out Francis is Catholic after all

    https://spectator.us/topic/pope-really-think-about-gays-catholic/

  • À la veille de la semaine sainte, ces attaques sournoises ou frontales des partisans de la culture de mort sont des affronts aux souffrances du Christ. C'est tragique. Merci pour ces infos M. Daoudal !

  • Pour savoir très exactement qui est Bergoglio, cette vidéo à 42:49 :
    https://youtu.be/Hhe8yyWQx5g

  • Oh non, de grâce, pas ce pur escroc.... La Tradition catholique doit-elle tomber dans ce degré dimposture/naïveté?. Je préfère encore les prélats en cravate de la CEF.
    https://www.leforumcatholique.org/message.php?num=908005
    Je ne sais s'il est permis de mettre un lien

  • Le lien de Marie est très vraisemblable. L'élection de Bergoglio, qui participait allègrement à des Roch Hachana, a été saluée par le B'naï Brith. Et il faut savoir que les sectateurs de cette fausse religion n'ont aucun scrupule à se faire faussement baptiser s'ils peuvent ainsi corrompre, de l'intérieur, la vraie foi. Ils sont perfides.

  • appeler fausse religion la religion que pratiquait le Christ me semble tout à fait blasphématoire
    rappelons nous que récemment un cardinal archevêque de Paris, pour lequel, pour d'autres raisons, je n'ai aucune sympathie, a tenu à être enterré avec le rituel juif de son enfance; dans l'Espagne de l'Inquisition, cela lui aurait valu une condamnation post mortem, de nos jours il a au contraire été célébré pour ça; je ne pense pas qu'il se soit faussement converti pour nuire au catholicisme, mais je ne pense pas qu'il ait toujours bien compris ce qu'était l'Eglise, comme peuvent le montrer les ennuis qu'il a faits aux paroissiens de Saint Julien le Pauvre qui ont montré à son égard une patience admirable
    ces fausses conversions et ces baptêmes sacrilèges ont été pendant plusieurs générations le fait des juifs du Sud-Ouest, dits officiellement bons chrétiens portugais, dont la descendance nous a fourni Pierre Mendes-France, descendant de négriers mais lumière de la Gauche, et complice du communisme international auquel, de concert avec nos "alliés" américains il a offert notre Indochine ( je pense que les Américains, qui ont renouvelé l'opération à Cuba, tout seuls comme des grands, n'ont pas eu besoin de complices; Madame Nhu les avait trés bien définis : quand on a pour alliés les Amércains, on n'a pas besoin d'avoir des ennemis )
    il est vrai que ces juifs du Sud-Ouest étaient contraints par la loi française de faire semblant d'être catholiques

  • Le judaïsme du temps de Jésus (le Temple de Jérusalem, les sacrifices, l'ouverture à la culture hellénistique,...) et celui d'aujourd'hui (talmudique, rabbinique, refermé sur lui-même, constitué à la fin du Ier siècle sur une opposition à Jésus....) n'ont rien à voir.

    Ou à peu près ce qu'ont de commun le catholicisme tridentin et les Témoins de Jéhovah : un même corpus (à quelques détails près) de textes bibliques dont chacune de ces confessions tire des conséquences diamétralement opposées.
    C'est à ce titre que le judaïsme actuel peut être considéré comme un égarement. Pas par rapport à la vraie religion qu'est le christianisme. Par rapport au vrai judaïsme., tout entier préparation au Christ.

    C'est d'ailleurs en ce sens qu'il faut interpréter le
    célèbre "perfidis judaeis"

  • je n'ai pas besoin de Greg pour comprendre le latin, ni pour savoir que le judaïsme actuel n'est pas ne forme du christianisme; je suis quand même réservé sur la qualification de fausse religion que lui a donné ici un énergumène : il n'est qu'un rameau dissident de ce qui a été la vraie religion, avec une filiation bien plus certaine que celle des Témoins de Jehovah, dont je dois avouer que je ne connais pas grand chose

  • Non... Il ne peut pas exister une Mademe Théofrède, ce n'est pas possible... Ou alors c'est une sainte...

  • qui est ce Greg qui a manifestement des hallucinations ?
    Théofrède est un prénom masculin
    saint Théofrède était un père abbé mis à mort par des sarrazins

  • Nous sommes en train de voir tomber le Vatican sous nos yeux.
    En quelques semaines.
    Je ne pensais pas vivre cela
    Le cardinal Schoenborn doit faire l'objet d'un chantage pour en être là, lui naguère plus wojylien que Jean Paul II (dont à la fin il singeait même le ton de voix et les mimiques) et plus ratzingerien que Benoît XVI .

  • Vous avez inventé la poudre.

  • @Stavrolus
    Vous pouvez de temps en temps mettre votre personnage en vacances.
    On vous aimera toujours, vous savez...

  • "ON" est un con

  • Je voulais juste dire que l'effondrement du Vatican ne date pas de quelques semaines.

  • A mon avis, le blocage sur la question homosexuelle vient du fait qu'il n'y a pas de prise en compte d'un possible processus de guérison psycho-spirituel tant de la part des "officiels" que des "opposants". Demander à un homosexuel comme seule solution de vivre la chasteté absolue sans prendre en compte ses besoins affectifs et sexuels est en effet assez cruel. D'autant qu'en étudiant de près la chose on trouve à la source des problèmes (infestations) transgénérationnels, des abus sexuels dans l'enfance (infestation), des structures familiales dysfonctionnelles, donc en partie un état de victime, avec toujours un arrière-plan incestuel. Mais considérer que c'est une normalité, une "nature", procède aussi du constat d'une guérison dite impossible, qui donc requiert une justification pour assurer la normalisation de l'homosexualité. Dans la mesure où l'on introduit la possibilité d'un processus de guérison dans les dimensions aussi bien psychiques que spirituelles, tout change. Bien entendu, le progressisme s'oppose férocement à la "conversion forcée" qui ne peut jamais marcher car toute conversion réelle ne peut se faire qu'avec l'adhésion de l'intéressé. Mais cette possibilité de "conversion" ou plutôt de guérison doit rester ouverte. Il s'agit en réalité de prendre en considération la question essentielle de l'infestation par des esprits malins incestueux et des possibilités de libération à cet endroit. Aucun des deux "camps" ne prend en compte réellement cette possibilité et donc ils ferment la porte d'une façon dure ou aimable, cruelle ou complaisante, à la guérison offerte par le Christ. 

  • Les Pères de l'Eglise, après saint Paul, s'accordent sur le fait que l'état de (chaste) célibat est supérieur à celui du mariage. Dans l'un des plus beaux films du monde, La Femme du boulanger, le curé (Robert Vattier) a cette réplique admirable : "Je sens que je n'ai pas besoin d'enfants, puisque l'on me donne tous ceux d'un village."
    Autrefois, les personnes qui n'étaient pas attirées par le sexe opposé étaient vivement invitées à embrasser un état de chasteté permanente. Aujourd'hui, la société de consommation, la publicité et la pornographie ont transformé l'individu en objet de consommation. Pour le téléspectateur, la bouteille de coca-cola est un objet de consommation, mais pour la firme Coca-cola, c'est le téléspectateur qui est un objet de désir. La publicité vous regarde. Voilà pourquoi la chasteté est un état condamné socialement, l'absence de désir vécue comme une tare et l'affirmation de son identité sexuelle (aussi extravagante soit-elle) une exigence plus fondamentale que celle de sa nationalité, de sa religion ou de sa parenté. Freud disait que la pire perversion sexuelle était la non-sexualité, et son double neveu Edward Bernays a entraîné les Etats-Unis dans deux guerres mondiales, a convaincu les ouvriers américains de la bienveillance de John Rockefeller à leur égard, a persuadé les femmes des bienfaits du tabagisme, a permis le renversement d'un président guatémaltèque légitimement élu qui ne souhaitait pas contracter avec l'American Fruit Company, etc.
    Ce brave homme doit se retourner dans sa tombe et regretter de n'avoir pas vécu 25 ans de plus (Il est mort à 103 ans en 1995). Sinon, il se fût occupé du covid avec un génie qui aurait déjà permis la disparition des neuf dixièmes de l'humanité et la transformation du bétail restant en une armée d'esclaves au service de l'oligarchie (Propaganda, 1928)... Ce qui est le projet confié à ses médiocres épigones.

  • Le danseur étoile Patrick Dupont a passé une partie de sa vie à expérimenter des aventures homosexuelles jusqu'à ce qu'il
    découvre l'amitié puis le grand amour avec une femme qui a répondu à son amour. Il a déclaré dans une interview qu'il avait fait fausse route jusqu'à la découverte de l'amour véritable et du bonheur.
    Un homosexuel n'est pas condamné toute sa vie à l'enfermement que les lobbies gays promeuvent.

  • La nomination de Juan Carlos Cruz, ouvertement homosexuel (pratiquant ou pas ?), à la protection des mineurs est probablement destinée au verrouillage de cette commission. Qu'aucun membre ne s'avise de relier les abus sur mineurs à l'homosexualité éventuelle des prédateurs ! Non, ces deux choses n'ont rien à voir entre elles à ce détail près que 80 % des cas concernent des garçons !
    Quant au cardinal Schönborn, qui passe pour un homme brillant et qui fut le principal rédacteur du Catéchisme de l'Eglise catholique, il se contredit lui-même et me déçoit de plus en plus.

  • Le cardinal Schönborn veut plaire à tout le monde. Il a été complice de nombreux scandales dans la cathédrale St Etienne de Vienne qui accueillait des expositions et spectacles blasphématoires, sans parler des bénédictions à la St Valentin depuis des années de couples en pétard avec l'Eglise. Quand on n'est pas content de l'Eglise on va chez les Anglicans anglais ou Luthériens suédois: ils auront des lesbiennes comme "évêquesses"

Écrire un commentaire

Optionnel