Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Epiphanie

Fin du commentaire de dom Guéranger :

Grâces vous soient donc rendues, Enfant tout-puissant, « pour l’inénarrable don de la foi » (II Cor. IX, 15) qui nous transfère de la mort à la vie, des ténèbres à la lumière ! Mais donnez-nous de comprendre toujours toute l’étendue d’un si magnifique présent, et la sainteté de ce grand jour où vous formez alliance avec la race humaine tout entière, pour arriver avec elle à ce mariage sublime dont parle votre éloquent Vicaire, Innocent III : « mariage, dit-il, qui fut promis au patriarche Abraham, juré au roi David, accompli en Marie devenue Mère, et aujourd’hui consommé, confirmé et déclaré : consommé dans l’adoration des Mages, confirmé dans le baptême du Jourdain, déclaré dans le miracle de l’eau changée en vin. » Dans cette fête nuptiale où l’Église votre Épouse, née à peine, reçoit déjà les honneurs de Reine, nous chanterons, ô Christ, dans tout l’enthousiasme de nos cœurs, cette sublime Antienne des Laudes, où les trois mystères se fondent si merveilleusement en un seul, celui de votre Alliance avec nous :

ANT. Hodie coelesti Sponso juncta est Ecclesia, quoniam in Jordane lavit Christus ejus crimina : currunt cum muneribus Magi ad regales nuptias, et ex aqua facto vino laetantur convivae. Alleluia.

Ant. Aujourd’hui l’Église s’unit au céleste Époux : ses péchés sont lavés par le Christ dans le Jourdain; les Mages accourent aux Noces royales, apportant des présents ; l’eau est changée en vin, et les convives du festin sont dans la joie. Alléluia.

(Chœur basque de Saint-Sébastien.)

Ahedo-Butron-Burgos_8032995-1024x768.jpg

Tympan de l'église romane d'Ahedo de Butrón, province de Burgos.

La messe de l'Epiphanie par les moines de Solesmes.

Commentaires

  • Ils chantent la version monastique de l'antienne d'après l'Antiphonale Monasticum 1934, page 293.
    https://www.ccwatershed.org/2013/12/4/1934-antiphonale-monasticum-free-pdf-download/

    Il y a quelques petites différences avec la version Romaine de l'Antiphonale Romanum 1949 / Liber Usualis 1962.

Écrire un commentaire

Optionnel