Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vigile de la Nativité

L’introït et le graduel, à Solesmes.

Hódie sciétis, quia véniet Dóminus et salvábit nos : et mane vidébitis glóriam eius.
℣. Dómini est terra, et plenitúdo eius : orbis terrárum, et univérsi, qui hábitant in eo.

Aujourd’hui, vous saurez que le Seigneur va venir et qu’il nous sauvera. Et demain matin, vous le verrez dans sa gloire.
℣. Au Seigneur appartient la terre et tout ce qui la remplit, l’univers et tous ceux qui l’habitent.

Hódie sciétis, quia véniet Dóminus et salvábit nos : et mane vidébitis glóriam ejus. ℣. Qui regis Israël, inténde : qui dedúcis, velut ovem, Joseph : qui sedes super Chérubim, appáre coram Ephraim, Bénjamin, et Manásse.

Aujourd’hui, vous saurez que le Seigneur va venir et qu’il nous sauvera. Et demain matin, vous verrez sa gloire. ℣. Ecoute, Pasteur d’Israël, toi qui mènes le peuple de Joseph comme un berger son troupeau. Toi dont le trône est porté par les Chérubins, montre-toi aux descendants d’Éphraïm, de Benjamin et de Manassé.

Commentaires

  • Le Graduel de Noël est le même air que celui de la messe des morts. Savez-vous si on a pu déterminer quel est l'original?

  • C'est une "mélodie type" du deuxième mode. On la retrouve à d'autres occasions, notamment au premier dimanche de carême. Et au commun d'un confesseur. Selon dom Johner, tous les plus anciens manuscrits ont ce graduel sur le texte de ce qui est aujourd'hui un commun des confesseurs: "Justus ut palma".

  • Vous êtes savant, Curmudgeon. Moins que Daoudal, mais savant quand même. Quelle idée, de passer de Dickens à un obscur footballeur anglais devenu sélectionneur ! Tant qu'à faire, choisissez Deschamps comme prochain pseudo. Ou, si vous tenez vraiment à faire angliche, prenez Blefuscu.

Écrire un commentaire

Optionnel