Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réponses à l’indigne archevêque

L’immonde propos de Mgr Aupetit sur Radio Notre Dame :

Tous les gens qui veulent faire à leur tête sous prétexte que - c'est eux qui nous ont plombé, hein - c'est à dire que le ministère de l'Intérieur le jour du Conseil d'État avait amené des vidéos qui montraient que dans certaines paroisses, et sans doute y compris à Paris, et si, à Paris, je le sais, de Paris, eh bien on communiait sur la langue parce que c'était comme ça qu'il fallait communier selon la messe de toujours on voit que c'est des gens qui ne connaissent pas l'histoire parce que c'est au sixième siècle qu'on a commencé à communier sur la langue. Et puis ils n'avaient pas de masques etc. Alors ils nous ont dit mais voyez, vous n'êtes pas capables de tenir vos troupes. Alors maintenant va falloir être sérieux. En plus, des prêtres qui ont promis obéissance lors de leur ordination faudrait qu'ils s'en rappellent aussi. C'est à dire qu'il ne suffit pas de dire je promets obéissance à vous et à vos successeurs et puis faire n'importe quoi. Donc si vous voulez que l'on reprenne vraiment les messes le 1er décembre… Ceux qui font leur petit business dans leur coin empêchent tous leurs frères de pouvoir assister à la messe.

La réponse de Jean-Pierre Maugendre.

La réponse d’une fidèle.

Commentaires

  • Il veut être de la prochaine promotion de cardinaux. Il parle un langage que comprend Frankie le grizzli, dans un style simple, direct et débraillé qui rappelle celui du boss de Rome : "Faites pas chier, y'en a que j'ai fait bouffer à mes porcs pour moins que ça !"

  • a priori, Paris est un siège cardinalice

  • "Rien, en effet, n'est voilé qui ne sera révélé, rien de caché qui ne sera connu". Mt 10, 26. Nous sommes ici en plein dévoilement : dévoilement des hommes, de leur pensée, de leur mentalité sociale, de leur culture juridique, de leur sens de l'équité pour le salut des âmes, de leur formation humaine et sacerdotale, de leur entourage et de leurs failles.

    Il se trouve qu'après avoir lu le message épiscopal interdisant la communion dans la main au cours d'une Messe que je célèbre en forme ordinaire, je n'ai eu heureusement aucune demande contraire au cours de cette Messe. Mais ma conscience n'était pas très à l'aise. A la fin d'une autre Messe dans une autre église, un homme s'est agenouillé et a présenté sa langue. Mon instinct a parlé d'un coup. Sans réfléchir, je l'ai communié comme il le demandait. J'étais intérieurement soulagé. Il était beau, le geste incroyablement simple de cet homme. Je respecterai les fidèles laïcs en leur donnant le droit.

    Comme je suis "pacsé" avec le droit canonique, j'ai trouvé les références attestant d'un abus de droit et en conséquence d'un abus de pouvoir. Il est d'ailleurs possible pour tout fidèle d'adresser un recours devant le Conseil pontifical pour les textes législatifs, avec la copie du décret incriminé, pour faire abroger le décret lui-même. Etant déçu mais non surpris, je suis envahi quand même d'une longue tristesse, surtout pour mes confrères qui, eux, célèbrent exclusivement suivant la forme extraordinaire pour le bien de leurs fidèles laïcs, et reçoivent en l'espèce un crachat hiérarchique qu'un jour, il faudra pardonner.

  • cette querelle ne relève-t-elle pas plutôt de la superstition ?
    dans la bouche ou dans la main, le corps du Christ reste le corps du Christ
    pourquoi, dans ces conditions, ne pas réclamer la communion sous les deux espèces, plus conforme à ce qui s'est passé lors de la Cène ?

  • Sans faire de mauvais jeux de mots, cet homme est d’une petitesse !
    Mgr Aupetit instrumentalise une décision de justice pour inquiéter les catholiques pratiquants, en leur faisant croire que c’est de leur faute, si le Conseil d’Etat n’a pas donné gain de cause aux requérants, à cause de leur attachement à la communion sur la langue.
    Or, précisément, le Conseil d’Etat a reconnu aux fidèles le droit de retirer le masque au cours de la messe, « momentanément », « pour l'accomplissement des rites qui le nécessitent ». De quoi parlaient les juges, à votre avis ? De dévorer un sandwich ?
    En réalité, et comme j’ai pu l’écrire ici même en commentaire, la décision du Conseil d’Etat était prévisible à cause des prémisses du raisonnement juridique, à savoir l’idée (pourtant discutable), que nous traversons une crise sanitaire sans précédent, justifiant l’adoption de mesures fortes.
    L’attitude des « tradis » n’a rien changé du tout. C’est plutôt l’épiscopat dont la carence a été mise en cause ! Jugez plutôt : le Conseil d’Etat a constaté que « si des protocoles sanitaires ont été élaborés, lors du déconfinement, pour les lieux de culte à l’initiative notamment, pour ce qui concerne l’Eglise catholique, des évêques, ils n’ont pas été actualisés depuis lors et ne sont pas toujours strictement appliqués, notamment depuis l’été, en ce qui concerne la distanciation entre les fidèles, y compris à l’entrée et à la sortie des lieux de culte, et le port du masque par les officiants, alors même qu’un public âgé et donc fragile, participe aux cérémonies religieuses ». En cause, donc : le non-respect de la règle (voulue par les médecins) de la distanciation sociale.
    Si Mgr Aupetit avait actualisé les protocoles sanitaires, en généralisant, par exemple, les cérémonies à public réservé (identifié à l'avance) et restreint (afin de respecter la distanciation sociale), la décision du Conseil d’Etat aurait certainement été différente. Seulement, il est plus facile pour lui de profiter de l’occasion pour jeter l’opprobre sur les fidèles qui refusent son idéologie progressiste…

  • Pour ce qui est de la communion sur la langue, on lira la vérité historique dans l'excellent livre paru récemment :
    https://www.editionsartege.fr/livre/fiche/la-distribution-de-la-communion-dans-la-main-9791033609124

  • La réponse de Rémy DAILLET-WIEDEMANN
    Monsieur, qui, quoique étant franc-maçon, vous faites appeler "monseigneur" par des gens qui vous croient catholique, j'ai grande hâte de vous attraper par la manche et vous jeter hors votre archevêché, où vous insultez, par votre seule présence, l'Eglise véritable, les chrétiens et notre Seigneur. Ainsi forclos, vous errerez où vous le voudrez mais n'aurez plus jamais le titre de prêtre en France.

  • Un archevêque franc-maçon : possible ça ?

  • tout est possible
    c'est aux services du Vatican de faire une enquête sérieuse avant sa nomination
    des mqauvaises langues prétendent bien que Tjibaou se mariait le jour où il était nommé archevêque de Nouméa

  • Remy DAILLET-WIEDEMANN,
    Vous disposez de preuves que vous pouvez nous fournir ici que Mgr Aupetit est franc-maçon?
    Sinon c'est une grave diffamation.
    Vous n'avez pas été militant au Modem?
    On ne peut pas dire que c'est un parti fidèle à la doctrine catholique, non, dès lors vos leçons de fidélité catholique laissent songeur?

  • Théo, vous êtes impayable, unique. Quels membres de quelle loge vaticane proposez-vous pour l'enquête préalable? Au contraire, ils vérifient que les candidats sont maçon-compatibles, à part quelques nominations correctes faites pour rassurer les naïfs.

  • Dauphin mourrait d'envie de se faire remarquer, même en disant n'importe quoi : c'est fait

  • Quoi qu'il en soit le père Aupetit vient de se griller totalement et ses cendres, d'exploser en plein vol. Il lui reste 7, 8 ans à faire, ça va être la simple gestion des affaires courantes... on attend déjà le suivant

  • Mgr Aupetit appartiendrait-il à un ordre religieux ?
    en principe et en français, le titre de Père est réservé à leurs membres, hormis une particularité dialectale lyonnaise

  • Est-ce que vous avez eu connaissance de cet entretien?
    https://www.laciviltacattolica.fr/leglise-a-la-frontiere-entretien-avec-mgr-mario-grech-le-nouveau-secretaire-du-synode-des-eveques/#

  • @Jeanne
    Merci, c'est effrayant!
    Décidemment, L'(ex)très-catholique Malte fournit des diablotins à Bergoglio el demonio.
    Mgr Charles Scicluna s'est déjà illustré sur ces"sujets" chers au pope Francis. Mgr Grech précise les grandes lignes de la nouvelle religion mondiale, dont la venue est accélérée par le couillonavirus.
    La proportion de Judas étant de 8% ramenés aux 5000 évêques environ dans le monde, cela fait quand même 400 Judas.

  • C'est un syndicat de faillite. Ils sont aux abois.
    Comme ils ont tout détruit, comme désormais il n'y a plus de prêtres, ils vont persuader les catholiques qu'il n'y en a plus besoin.
    Le grand remplacement par le vide.

  • "Syndicat de faillite", comme vous y allez dans vos généralisations ! comme vous êtes jeune !
    Vous n'avez pas connu les années 70 où tous les évêques français sauf un votaient des exclusions contre les traditionnels.
    Ecoutez donc Mgr Aillet (sur Fance-Info hier), lisez Mgr Ginoux (dans FC) ou le tweet de Mgr Malle, allez aux messes de Mgr Touvet ou Mgr Rey, et j'en oublie. Soutenez-les. Pierre a cessé d'imposer les pratiques judaïques aux gentils parce que les laïcs le poussaient, l'aidaient...

  • @gmarie
    La langue française use très souvent de généralisations quand c'est une majorité qui est en cause. Un exemple se trouve dans le message de la Salette qui a tant choqué le clergé de l'époque:
    ""Les prêtres, ministres de mon Fils, les prêtres, par leur mauvaise vie, par leur irrévérence et leur impiété à célébrer les saints mystères, par l’amour de l’argent, l’amour de l’honneur et des plaisirs, les prêtres sont devenus des cloaques d’impureté. Oui, les prêtres demandent vengeance, et la vengeance est suspendue sur leurs têtes. Malheur aux prêtres et aux personnes consacrées à Dieu, lesquelles par leur infidélité et leur mauvaise vie crucifient de nouveau mon Fils!..."
    La fin précise que ce sont ceux de mauvaise vie qui sont concernés, le début généralise car ils seront une majorité à la fin des temps.
    Bien sûr qu'il y a de bons prêtres, comme à Sodome il y avait Loth.
    Jeanne a donc le droit de généraliser en ce qui concerne la majorité des évêques.

  • question toujours ouverte : pourquoi le saint curé d'Ars refusait-il de croire aux apparitions de La Salette ?

    en ce qui me concerne, je descends vraisemblablement d'un prêtre du Xième siècle, un certain Hermeniot, premier recteur connu, grace au hasard de la conservation des archives, de la paroisse de Saint Sauveur des Landes dans le diocèse de Rennes, père de famille nombreuse qui constitua pour un de ses fils nommé Pinel la petite seigneurie de Chaudebeuf, qui se composait d'un manoir et de quatre fermes, à une extrémité de la paroisse, et qui dura jusqu'à la Révolution; j'espère qu'elle ne fut pas constituée de biens d'Eglise, mais même dans ce cas les choses sont rentrées dans l'ordre et Chaudebeuf appartient maintenant à des religieuses

  • Je vous remercie Dauphin. J'ai effectivement en tête ce passage du message de La Salette.

    G Marie je vous remercie au passage, vous me rajeunissez sans me connaître.
    Hélas! je ne vais pas à la messe de ses courageux évêques, je souffre en Eglise depuis que le syndicat gère le "relais", nom donné à ma paroisse rurale...vide.
    30 personnes dans une église immense!!!

  • Dauphin, vous dîtes que Mgr Charles Scicluna s'est déjà illustré sur ces "sujets"!
    Avez-vous des liens? Cela m'intéresse.
    Merci par avance

  • Dauphin, vous dîtes que Mgr Charles Scicluna s'est déjà illustré sur ces "sujets"!
    Avez-vous des liens? Cela m'intéresse.
    Merci par avance

  • Entre autres, voici pour le problème de la communion des divorcés remariés (Amoris laetitia) en 2017
    https://reinformation.tv/amoris-laetitia-pape-francois-felicite-eveques-malte-communion-divorces-remaries-smits-68575-2/

  • Entre autres, voici pour le problème de la communion des divorcés remariés (Amoris laetitia) en 2017
    https://reinformation.tv/amoris-laetitia-pape-francois-felicite-eveques-malte-communion-divorces-remaries-smits-68575-2/

    sans oublier sur ce blog
    http://yvesdaoudal.hautetfort.com/apps/search?s=Scicluna&search-submit-box-search-477=OK

  • Entre autres, voici pour le problème de la communion des divorcés remariés (Amoris laetitia) en 2017
    https://reinformation.tv/amoris-laetitia-pape-francois-felicite-eveques-malte-communion-divorces-remaries-smits-68575-2/

    sans oublier sur ce blog
    http://yvesdaoudal.hautetfort.com/apps/search?s=Scicluna&search-submit-box-search-477=OK

Écrire un commentaire

Optionnel