Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Civitatem istam

℟.  Civitátem istam tu circúmda, Dómine: et Angeli tui custódiant muros ejus. * Exáudi, Dómine, pópulum tuum cum misericórdia.
.  Avertátur furor tuus, Dómine, a pópulo tuo et a civitáte sancta tua.
℟. Exáudi, Dómine, pópulum tuum cum misericórdia.

Entoure cette cité, toi, Seigneur, que tes Anges gardent ses murs. Exauce, Seigneur, ton peuple, avec miséricorde. Détourne ta fureur, Seigneur, de ton peuple, et de ta cité sainte. Exauce, Seigneur, ton peuple, avec miséricorde.

Répons des matines, un des répons « de prophetis » de novembre. En fait, des prophètes, on n’a ici que l’expression « avertátur (…) furor tuus (…) a civitáte (…) tua », Daniel 9,16. Dans le livre de Daniel il s’agit spécifiquement de Jérusalem. Le répons n’indique pas le nom de la ville : il a été ainsi repris comme prière pour demander à Dieu la protection de la cité où l’on habite.

2310320243.jpg

Écrire un commentaire

Optionnel