Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La cible est catholique

Il est de plus en plus évident que le coronavirus est un prétexte non seulement pour vérifier que les peuples sont prêts à se soumettre à n’importe quelle dictature dès qu’on leur inocule le virus de la peur, mais que la première cible est ce qui reste de l’Eglise catholique, qui est donc encore trop présente. C’est nous faire beaucoup d’honneur…

Deux nouveaux exemples, ces jours-ci, le soulignent de façon caricaturale : avec la grimace ricanante du démon.

C’est d’abord l’Irlande, très peu touchée par la maladie, mais où l’on prend des mesures dictatoriales particulièrement brutales. Et dans ce pays qui garde malgré tout un fond catholique, on cible d’abord les prêtres. Aux termes de la nouvelle loi de confinement, les messes sont interdites, comme au temps des persécutions anglaises, et le prêtre qui contreviendrait à l’interdiction encourt jusqu’à six mois de prison ferme… Y aura-t-il des Irlandais assez courageux pour réactiver les « mass rocks » ?

Et puis c’est le Gabon, où il y a eu… une mort attribuée au coronavirus depuis fin août (54 depuis le début de la maladie). Les messes ont été interdites pendant six mois. Le 4 octobre, les évêques annonçaient que le culte reprendrait le 25 octobre. Mais le gouvernement a posé ses conditions : pas plus de 30 personnes à chaque messe, 30 personnes qui devront au préalable présenter un certificat de test négatif et être enregistrées au ministère de l’Intérieur ; et la communion est interdite. Dimanche, la police encerclait les églises pour s’assurer que les consignes étaient respectées…

Et chez nous ? De brillants esprits demandent qu'il y ait un confinement le week-end. Tiens donc. Avec un effet collatéral sournois : les cathos ne pourront plus aller à la messe (mais les musulmans pourront aller à la mosquée...).

Commentaires

  • La nouvelle religion panthéiste virale mondiale sera le « Covidianisme », son socle sera la peur d’une chose mutante et qui n’est pas par elle-même. Elle a ses rituels : le masque, la distanciation « sociale », le test PCR, les confinements sociaux. Son slogan "restons solitaires pour être solidaires" et son charisme "rester planqué est de l’altruisme ». Sa miséricorde « le vaccin » et le pardon donné par « l’effet » du vaccin à savoir « A mort l’infâme » c’est-à-dire l’homme.

  • N'oubliez pas le gel hydroalcoolique, qui remplace l'eau bénite. J'arrive à une meilleure compréhension de ce que la Vulgate appelle desolatio. Mais je pense que l'époque va nous permettre d'approfondir encore le sens.

  • j'ai appris par le journal local que les cimetières de la Vienne seront interdits pour la Toussaint

  • Riche idée. On n'avait pas encore réfléchi au moyen de ruiner les fleuristes.

  • Stavrolus, vous êtes un grand thaumaturge, vous avez ressuscité Théofrède, Alléluia!

  • Stavrolus, vous êtes un grand thaumaturge, vous avez ressuscité Théofrède, Alléluia!

  • Dauphin est-il lui aussi un être satanique ?

  • Madame la Préfète de la Vienne est presque désavouée : on pourra aller dans les cimetières le jour de la Toussaint, mais pas le jour des Morts
    nos gouvernants savent-ils de quoi il s'agit ?
    tous les douaniers de l'époque où il était leur ministre ont su que Michel Charasse et aucun membre de son cabinet ne savaient ce qu'était le parvis d'une église, ce qui avait permis à Jean Lecanuet, alors maire de Rouen, de le faire geler quelques heures dans un cimetière glacial en organisant un trés long parcours pour un corbillard qui transportait le corps d'un officier des douanes que Charasse devait décorer à titre posthume
    je ne me souviens plus si son horreur des églises lui avait permis d'assister à toutes les cérémonies de l'enterrement de François Mitterand

  • Sur les fins de l'hystérie covidique, l'avis de Christian Combaz : https://youtu.be/MNJQVXuy-og

  • Chiffres de l'INSEE :
    Premier trimestre 2015 : 170 769 décès.
    Premier trimestre 2016 : 157 705 décès.
    Premier trimestre 2017 : 170 934 décès.
    Premier trimestre 2018 : 172 340 décès.
    Premier trimestre 2019 : 170 000 décès.
    Premier trimestre 2020 : 169 800 décès.

  • Janvier à septembre, toujours en France, toutes causes confondues ;
    2017 = 470.557
    2018 = 481.462
    2019 = 480.363
    2020 = 481.747
    La peste noire, on vous a dit !

  • Excellente note, d'une lucidité qui va effrayer les bobos de la CEF. Les épiscopes qui se sont empressés d'interdire la communion sur la langue quinze jours avant le confinement et qui ont bouclé les églises alors que les dictateurs n'en demandaient pas tant, sont des collabos et des complices de l'hystérie collective.
    Les dictateurs ne vont pas avoir assez de flics quand les Français n'en auront plus peur. C'est pour cela qu'ils vont faire du chantage à la guerre "civile". A moins que les conseils de Satan ne les amènent à déclencher le grans massacre.
    Merci à Stavrolus pour ses chiffres. Cela me rappelle la propagande maçonico-communiste contre Franco. Des "historiens" avaient publié tous les décès d'une année en Espagne et affirmant que c'étair le nombre de fusillés en 1940 par la repression des nationalistes. Les criminels de guerre rouges furent jugés par des tribunaux, la plupart par contumace puisqu'ils avaient fui en France où ils purent mettre leurs dons de tueurs au service des communistes français pendant l'épuration. Et Santiago Carillo le boucher de Paracuellos et Dolores Ibárruri Gómez, connue sous le nom de La Pasionaria, sont morts tranquillement dans leur lit.

  • n'oublions pas Cristino Garcia, livré à Franco par De Gaulle en échange de documents compromettants, ce qui n'empécha pas ce même De Gaulle de s'indigner publiquement de son exécution

  • Ces francs-maçons ont déjà recu le feu vert du pontife de la nouvelle religion mondiale. J'ai appris qu'il ne célébrerait pas la messe de Noël. 2020= année sans Pâques et sans Nativité, deux grandes fêtes chrétiennes. Seigneur, soutiens notre Foi !

  • Nous avons été quelques centaines, samedi, au Sacré Coeur de Montmartre, à communier comme il faut, c'est à dire comme il ne faut pas, dans la religion hydroalcoolique. J'attends qu'on m'informe de l'existence d'un « cluster » ! A-t-on documenté des contaminations de masse, à S. Nicolas ou à S. Eugène, à Paris ? J'en doute.

  • je ne suis pas de son bord mais il faut avouer que ce qu'elle dit est pertinent : elle accuse Véran de vouloir faire mourir les patients:. Elle est médecin...

    https://www.ndf.fr/politique/26-10-2020/martine-wonner-vs-olivier-veran-gros-clash-a-lassemblee-nationale-video/

  • Véran ne "veut" pas, il "fait" mourir les patients. Refus de soins au-delà de 75 ans, euthanazie au Rivotril intraveineux dans les CHU et EHPAD. Et il en fait mourir des centaines de chagrin, dépression, suicide. Mais Veran n'est qu'un petit C... d'exécutant, les responsables sont plus haut.

  • @théo 21h14 lundi Oui, les morts sont très contagieux, le SARS-cov-2 traverse les pierres tombales en granite, gneiss, calcaire, marbre, ciment. Il traverse même la boîte crânienne de nos gouvernants et nos zélites politico-religieuses.
    9h11 Cher Théo, au contraire je suis très heureux de votre résurrection. Alléluia, merci Stavrolus! Un être satanique ne dirait pas Alléluia, cela lui brûlerait la gueule!

  • Le grand reset va à l'encontre des chrétiens puisqu'il avalise ce qui est écrit dans l'apocalypse ! Notamment au sujet de la marque qui permettra de vendre et d'acheter ! A Davos, on prévoit déjà une marque dans la tête (voir à partir de 19 mn 30) :
    https://odysee.com/@Miniver:4/Greatresetdavos1:3

    Ne pas oublier qu'Apocalypse 12 représentait déjà la description de notre ciel le 23 septembre 2017 et indiquait que l'Eglise allait devoir se cacher dans le désert !

Écrire un commentaire

Optionnel