Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’anomalie

EkhxqD0W0AAt5db.jpg

Ekhxr3QXEAESHoM.jpg

Depuis la fin de l’épidémie de Covid-19 en Europe (en avril), il n’y a pas eu un seul cas de grippe, toutes souches confondues, dans l’hémisphère nord. Du jamais vu.

Ou bien le coronavirus a proprement exterminé le virus de la grippe.

Ou bien le virus de la grippe est très malicieux, et il se déguise en coronavirus pour faire une « deuxième vague ».

Ou bien on se fiche de nous.

Il ressort en tout cas des statistiques que le vaccin contre la grippe, disponible depuis le 13 octobre, est efficace à 100% depuis fin mars.

Commentaires

  • Les personnes qui ont encore quelques ressources de bon sens se rendent compte qu'il y a une finalité à ce virus, voire à ce prétendu virus. Gouvernement mondial ? Vaccination obligatoire pour tous ? Mortalité soudaine et prodigieuse ? Puçage d'une humanité d'esclaves ?
    Ce qui est sûr, c'est que les dirigeants politiques sont presque tous tenus par la barbichette (pour rester correct). C'est la seule explication au fait qu'ils sacrifient l'économie de leurs pays sans barguigner. Ils devraient réfléchir, peser le pour et le contre des révélations que les médias pourraient faire sur eux. Attali le "prophète", par exemple, prédit une révolution en France avant 2022. Est-ce que tous les menteurs du monde politique se figurent qu'ils auront une place dans l'avion pour les Bahamas ou pour la Laponie ? Et on les laissera monter dedans ? Et ceux du monde médical, de la radio, de la télévision, de la presse écrite ?
    Le jour où ça va saigner, on ne les loupera pas.

  • "Il ressort en tout cas des statistiques que le vaccin contre la grippe, disponible depuis le 13 octobre, est efficace à 100% depuis fin mars."
    Votre conclusion est parfaitement logique et perspicace. Il y a donc eu miracle médical pasteurien.
    Les vaccin contre la grippe étant fabriqué à partir de souches de l'année antérieure sont totalement inefficaces. Et avec les additifs toxiques (destinés à exacerber la réponse immunitaire, dont formaldéhydes, métaux, Adn étranger etc...) très dangereux. Et après, on s'étonne que le système immunitaire s'emballe sous le beau nom "d'orage de cytokines" et s'attaque à vos propres cellules. Médecine du Diable

  • Cela arrive tous les ans, C'est facile a verifier sur le site du who
    https://apps.who.int/flumart/Default?ReportNo=7

  • Si vous aviez seulement jeté un coup d'oeil sur les tableaux qui suivent le premier, vous n'auriez pas écrit cette stupidité.

  • Ils s'agit de donnees differents. Si vous aviez seulement essayè avec le lien que j'ai inclus dans mon message vours auriez vous que cela arrive tous les annees.

  • C'est d'ailleurs pour ça qu'on ne propose le vaccin qu'en Octobre. Médecin depuis 35 ans je n'ai pas le souvenir d'une épidémie de grippe estivale !

  • C'est d'ailleurs pour ça qu'on ne propose le vaccin qu'en Octobre. Médecin depuis 35 ans je n'ai pas le souvenir d'une épidémie de grippe estivale !

  • Si vous êtes toubib, vous devez savoir lire une courbe qui est à la portée d'un élève de CM2 un peu vif. Ce que Daoudal vous met sous les yeux, ce ne sont pas des épidémies de grippe estivale, c'est le fait qu'en 2020, et pour la première fois depuis au moins dix ans, il n'y a PAS UN SEUL CAS DE GRIPPE en Europe depuis la dix-septième semaine de l'année.
    Mais il n'est de pire aveugle, etc.

  • Les courbes 2010-2018 partant de la treizième semaine, on peut d'ailleurs relever également qu'en 2020, le nombre de cas à cette période est absolument infime comparé à celui des années précédentes (moins de 400, contre plus de 20 000 en 2016, alors que la meilleure année, 2010, avoisine les 3 000 cas).
    Vous allez sûrement dire, comme A-S La (chaude) pix, que c'est grâce au confinement. Faux, c'est parce que toutes les personnes grippées, ou presque toutes, ont été rangées dans la rubrique Covid, qui permet aux soignants de toucher primes et subventions et à l'autorité politique de fiche la frousse à tout le monde.

  • Pour le coup, les gestes barrières ont peut-être un effet ? Comment se transmet la grippe ordinairement ? Voies aériennes? Mains ?

  • Les gestes barrière n'ont aucun effet. C'est juste que toute personne grippée (ou souffrant d'agueusie, atteinte d'une infection respiratoire quelconque, ayant un pet de travers, tombée d'une échelle ou renversée par une voiture) est classée Covid, grâce à l'efficacité remarquable de ces tests capables de détecter la maladie jusque chez la papaye et dans l'huile de vidange ou le sans plomb 95 !

  • Sur quoi fondez-vous l'affirmation que les gestes barrières n'ont aucune efficacité? D'après Août citant des études, les mains étant le principal vecteur, l'hygiène a un effet significatif pour la transmission des maladies respiratoires...

  • S'il s'agit de se laver les mains, je suis d'accord. Il ne semble pas que ce soit le sujet ici. Depuis un an, les relais de l'oligarchie nous rebattent les oreilles avec leur soi-disant pandémie. Depuis huit mois, on traite les habitants de la planète comme des moutons qu'on peut obliger à porter des masques dans la rue, enfermer la nuit, ou vingt-quatre heures sur vingt-quatre, à l'appréciation de gouvernements fantoches.
    Yves Daoudal, honneur lui en soit rendu, a toujours été très clair sur ce qu'il pensait de ces mesures, apportant des éléments probants à l'appui de la thèse selon laquelle tout cela est une terrifiante fumisterie, sans aucune proportion avec la question de savoir s'il est bon de se laver les mains pour éviter d'attraper des maladies.
    C'est un peu comme la question du pyjama rapportée au goulag. Certes, les prisonniers en portaient toute la journée pour creuser le canal mer Blanche-mer Caspienne à mains nues en plein hiver russe ; mais la nuit, il était bien utile d'avoir un pyjama, n'est-ce pas ?

  • Mer Blanche-mer Baltique, pardon pour l'affreux lapsus... La Caspienne est un peu loin.

  • De fait, suite au covid, il y a une diminution des échanges internationaux (et je ne crois pas que la grippe naisse en France) et une augmentation des mesures prophylactiques, ce qui peut avoir un effet collatéral au-delà du covid.
    Mais je n'exclue pas non plus qu'on se moque de nous, bien sûr. Je demande juste si cette courbe pourrait être réelle et s'expliquer sur ce genre de bases ?
    Pour le reste, ce gouvernement est dangereux et manipulateur, j'en suis totalement d'accord !

  • Ça vient de l'honnête France Soir, mais c'est sur Benoît et moi. Courte synthèse de la fumisterie des tests PCR lorsqu'on multiplie les cycles d'amplification (comme on le fait en France, par exemple). C'est ce que le professeur Perronne n'a de cesse de dénoncer :
    http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2020/10/18/covid-lanomalie-allemande-et-la-fiabilite-des-tests/

  • L'histoire "officielle" sur la grippe espagnole: un virus H1N1 de provenance aviaire, voilà ce qu'on enseigne aux apprentis médecins dans les facultés de médecine. La "grippe espagnole" ni grippe ni espagnole a pour origine la vaccination de recrues américaines en mars 1918 à Fort Riley avec un vaccin expérimental contre la méningite bactérienne fabiqué par le Rockfeller Institute for Medical Research. Recrues envoyées en Europe où la maladie partit des camps américains.
    Cette mentalité de prendre des cobayes perdure de nos jours, puisque les vaccins contre les grippes A et B sont des cocktails de souches antérieures qui n'ont aucune chance de sévir l'année en cours. Et avec en prime les "amplificateurs" de réponse immunitaire que sont les additifs genre formaldéhides et métaux, sans compter l'AND d'embryons avortés ou d'animaux. Les pasteuriens ne savent rien sur les virus, présentés comme des "ennemis", alors que l'ennemis c'est cette médecine totalitaire ultra-chimique.

  • Fautes de frappe:
    fabriqués
    ADN
    ennemi

  • Fautes de frappe:
    fabriqués
    ADN
    ennemi

  • Ce serait intéressant d'avoir la source des courbes publiées avant 2020, car effectivement, elles ne correspondent pas à celles qui figurent sur le site de l'OMS fourni par Manuel. Ce que je remarque en revanche, c'est l'incroyable "décrochage" en France après le H1N1 de 2009 : les taux de grippe observés ensuite ont fait un bond (x5, x8, x10).

Écrire un commentaire

Optionnel