Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Non à l’euthanasie…

Le Comité espagnol de bioéthique publie un rapport dans lequel il s’oppose fermement à toute légalisation de l’euthanasie. Dès le lendemain, 160 juristes ont exigé le retrait du projet de loi qui est « contraire aux articles 10, 14, 15, 43.1, 49 et 50 de la Constitution espagnole, qui protègent la dignité de toute personne humaine et ses droits inaliénables à l’égalité et à la non-discrimination, à la préservation de la vie elle-même et à la protection de la santé même lorsqu’elle peut être réduite, et surtout lorsqu’il s’agit de handicaps physiques, sensoriels et psychologiques ou de citoyens dans leur vieillesse ».

« Nous considérons qu’il n’y a pas de droit à la mort, ni sur le plan éthique ni sur le plan juridique », dit le Comité de bioéthique.

Ah bon. On aimerait savoir pourquoi tout cela ne concerne pas l’avortement. Pourquoi il n’est pas contraire à la Constitution de tuer les bébés à naître, pourquoi les femmes ont le droit à la mort de leur bébé…

Écrire un commentaire

Optionnel