Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Irlande du nord

L’Assemblée d’Irlande du Nord a adopté hier par 46 voix contre 40 une motion contre les règlements imposés par le Parlement britannique concernant l’avortement.

On se souvient que les élus militants de la culture de mort de Westminster avaient profité de la longue vacance de gouvernement en Irlande du Nord pour y imposer la légalisation de l’avortement (jusqu’à 24 semaines, et jusqu’à la naissance en cas de handicap), à partir du 31 mars, alors que la province avait la politique la plus restrictive d’Europe.

Début mai avait circulé une rumeur selon laquelle la réglementation imposée par les Anglais avait été retirée. C’était vrai, mais c’était temporaire : il s’agissait de corriger des « erreurs de références croisées typographiques ». Le texte reste en vigueur, tel qu’il est, provisoirement (il y a eu 129 avortements au 22 mai)… Mais il doit être voté de nouveau par les députés et les lords.

La motion adoptée hier n’a aucune valeur contraignante. Mais elle rappellera aux députés et aux lords anglais qu’ils ont imposé et qu’ils vont imposer encore aux Irlandais du Nord une législation dont ils ne veulent pas. Peut-être certains réfléchiront-ils à cet étrange témoignage de démocratie.

Commentaires

  • La crise en Irlande du Nord a été provoquée par le retrait du gouvernement du parti Sinn Féin, pro-avortement, pro-"union gay", comme vous nous l'aviez appris à l'époque. Et faisant remarquer que les seuls pro-vie en Irlande du Nord sont les ultras protestants de Paisley. Avec l'épiscopat qu'ils ont, les pauvres catholiques irlandais (du nord et du sud) sont aussi mal lotis que les catholiques français. Les évêques ont quand même qualifié la loi anglaise d'injuste et demandé le respect de l'objection de conscience des médecins et infirmières (ce qui veut dire qu'ils ont accepté la loi). Dans la même loi, on trouve la reconnaissance de l'union homosexuelle. Tant qu'à faire, pourquoi se priver de cette aubaine ont du penser les députés et lords anglais.

  • Les catholique pro vie de la république sont venus à Belfast manifester avec un discours explicite pour s'en prendre aux nationalistes du Sinn Féin, dans son fief politique.
    Niamh Ui Brian, fondatrice de Youth Defence en république d'Irlande ne les a pas raté, rendant hommage au passage aux calvinistes du DUP, elle la nationaliste catholique traditionaliste.
    Des membres de la famille de Martin mac Guiness, ancien chef d'état major supposé de l'IRA et responsable du Sinn Féin, considéré comme un héros par les catholique au nord, ont osé rejeter l'engagement pro avortement de ce parti.
    L'union fait la force.
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=208&v=8enGw8ooxSc&feature=emb_logo

Écrire un commentaire

Optionnel