Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quelle époque…

Les dirigeants de la Ligue du football australien demandent aux joueurs de limiter leurs partenaires sexuels (dans leur traduction nos gazettes précisent : sexuel·le·s) pour réduire les risques de contamination au coronavirus.

Ils ajoutent que les « aventures d’un soir » ne sont pas interdites mais qu’il pourrait y avoir des sanctions s’il y a multiplication des partenaires. Sic.

Un joueur vedette a déclaré qu’ils étaient plusieurs à réagir qu’il s’agissait d’une intolérable « interdiction de s’envoyer en l’air »…

Commentaires

  • Les Australiens sont en train de ravir la palme de l'imbécillité libertaire aux Suédois.

  • Au-delà de tout jugement moral sur la sexualité débridée des sportifs, les institutions, y compris sportives, de nos prétendues démocraties se mêlent décidément de ce qui devrait le moins les regarder dans une démocratie.
    A force de lois faites par leurs gouvernants pour rendre obligatoire ce que Dieu interdit dans le domaine sexuel, les gouvernés les moins autorisés se sentent le droit et le devoir de s'occuper de la paille dans le slip de leur prochain..

  • On va bientôt être sommé d'honorer Bobonne doublement masqué.

  • En respectant la distance de 1 mètre, ce qui ne sera pas à la portée de tout le monde.

  • En respectant la distance de 1 mètre, ce qui ne sera pas à la portée de tout le monde.

  • Des décennies de foot fric-sexe-pub-drogue-blingbling totalement assumées sur des joueurs maintenus dans une infantilité tout puisssante.... faut pas alors qu'ils se plaignent maintenant du monstre qu'ils ont enfanté....

  • "la paille dans le slip du prochain"et "la distance de 1m pas à la portée de tout le monde" vous m'avez bien fait rire Stravolus et Dauphin.

Écrire un commentaire

Optionnel