Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Wigratzbad

Utámur ergo párcius
Verbis, cibis et pótibus,
Somno, jocis, et árctius
Perstémus in custódia.

Le séminaire de Wigratzbad a été largement touché par l’épidémie, mais la situation s’est considérablement améliorée. Cette bonne nouvelle s’accompagne, sur le site du séminaire, de plusieurs photos de bouffe et de jeux. Ils ont certes le « droit » de beaucoup s’amuser en confectionnant des gâteaux au chocolat, et de jouer au croquet et aux cartes, et ces photos sont peut-être en décalage avec ce qu’est le réel quotidien du séminaire, mais, franchement, ça n’aide pas les fidèles qui essayent de vivre un vrai carême…

Ça me fait penser au fait que l’abbaye du Barroux m’envoie chaque année une invitation à une foire aux vins en plein carême. (Cette année elle est annulée, grâce au virus…)

Commentaires

  • Super.
    Tenez un Autre article pour vous a traduire: les Catho traditionels assistent a la messe dans un parking.

    https://www.lifesitenews.com/news/traditional-catholics-attend-outdoor-parking-lot-mass-amid-coronavirus-pandemic

  • où est le problème ?
    y aurait-il des endroits où il serait interdit de célébrer la messe ?
    je me souviens d'une messe célébrée dans le temple de Mercure au sommet du Puy de Dôme par l'aumonier d'une colonie de vacances, à la fin d'une ascension de celui-ci, et j'ai connu un respectable aumonier militaire qui, en Algérie, privilégiait pour cela les églises antiques pourtant désacralisées depuis des siècles
    les Cathares étaient plus sensés quand ils disaient qu'on peut prier partout, même dans une église

  • Oui, on a ici aux usa des dioceses ou les eveques ont suspends toutes les messes indefiniment....des pretres trouvent des astuces pour obeir a l'eveque.... pas de messes dans l'eglise et au pouvoir seculier....pas le droit d'etre un certain nombre.

  • Si "vivre un vrai carême" doit rendre agressif et, en l'occurrence, injuste envers des frères dans la foi, il faut peut-être se poser des questions...

  • Je ne vois pas où est l'agression. Y. Daoudal dit ce qu'l pense, et cela semble fondé. Je trouve que ça s'apparente plus à une correction fraternelle.

  • Je suis d'autant moins agressif que j'ai beaucoup d'affection, et de reconnaissance, pour la FSSP.

  • Heu, les aggressifs ce sont ceux qui nous serinent les oreilles avec leur preches sur la charite quand on veut aller a la messe le dimanche.

  • J éprouve moi aussi un grand respect pour la FSSP et tout le clergé ED mais j ai parfois noté chez certains une approche assez...juridique qui pouvait conduire à des conclusions non pas scandaleuses mais ...inattendues !

  • Au fait, comment vit-on une solennité comme l'Annonciation en plein Carême, du point de vue alimentaire ?

  • Comme les autres 39 jours...

  • Ah je pensais que c'était comme le dimanche.

  • Selon l'usage antique, où l'abstinence quadragésimale est la suppression de tous les mets d'origine animale, une très grande fête comme l'Annonciation atténue légèrement l'abstinence et il est permis ce jour-là d'avoir du poisson.

  • Je me suis moi-même renseigné auprès d'amis orthodoxes lorsque j'ai repris, il y presque 10 ans de cela, la discipline antique... Peut-être y a-t-il différentes façons d'interpréter la règle chez eux aussi ;)

  • Je n'ai qu'internet pour trouver ce type d'information. Effectivement, il y a plusieurs écoles. ☺
    Mais intuitivement, s'il existe un mardi gras, on imagine un Carême sans gras.

  • quelqu'un peut-il me dire où me procurer lesdites prescriptions alimentaires ?

  • Prescriptions alimentaires du Carême :
    Dans la Tradition (avec un grand T), c'est-à-dire l'usage reçu des Saints Apôtres et pratiqué depuis la plus haute antiquité (et globalement observé dans les Eglises d'Orient), le Carême est temps de jeûne et d'abstinence :
    - Jeûne = un seul repas par jour (tolérance pour une boisson le matin et une collation le soir, avec des quantités de nourriture limitées.
    - Abstinence = on s'abstient de TOUS METS D'ORIGINE ANIMALE (non seulement la viande mais aussi le poisson, les œufs, fromages et laitages), ainsi que de l'huile d'olive (associée à la joie et l'abondance dans les Saintes Ecritures) et de toute boisson alcoolisée.
    >>> Les dimanches et fêtes ne sont pas jours de jeûne, mais restent jour d'abstinence, sauf quelques très grandes fêtes, telles Saint Joseph et l'Annonciation que nous venons de passer, où le poisson est autorisé.
    La discipline originelle du carême est donc considérablement édulcorée dans l'Eglise Latine, surtout depuis le concile V2... avec une législation qui n'impose plus que l'abstinence de viande tous les vendredis de l'année (et donc les vendredis de carême) et seulement 2 jours de jeûne (mercredi des cendres et vendredi saint - le jeûne est "conseillé" le samedi saint !!!).

  • Merci Frère.
    Abstinence d'huile d'olive seulement et pas toute sorte d'huiles, étant des substances grasses ?

  • Non, les huiles végétales comme celle de coco, de tournesol... etc... qui ont moins de saveur, sont autorisées habituellement... l'organisme en a tout de même besoin pour tenir jusqu'au bout de la Sainte Quarantaine !!!

  • Les orthodoxes ont l'air de supprimer toutes sortes d'huile, sauf samedi et dimanche qui sont des jours de fête chez eux.

  • A Wigratzbad, on s'en tient à la discipline actuelle et à la liturgie de 1962, strictement. Ce qui n'empêche pas certains prêtres, une fois ordonnés de revenir sur certaines suppressions à cette époque et notamment de demander, et d'obtenir l'autorisation de célébrer l'ancienne semaine sainte (comme Jean XXIII l'avait souhaité!)

  • Je partage l'avis de Monsieur Daoudal....attention aux images que ces jeunes Abbés renvoient.....c'est un peu comme les stars ou journalistes bobo qui nous font leur journal de confinement depuis une superbe villa
    Forcément ça grince

  • Vous vous n'êtes pas forcément aperçus que les nouvelles dispositions de pénitence à appliquer à partir du Carême 2020 par l'épiscopat ex-catholique mondial et apostat (à quelques exceptions près:)
    1) privation de l'accès aux églises
    2) abstinence du pain de vie pour les fidèles
    3) abstinence autres sacrements, sauf rares exceptions
    4)obligation d'obéir aux dictateurs sanitaires, sans chercher à comprendre
    5)abstinence de mauvaises lectures, comme par exemple les notes et commentaires de ce blog ou les livres du professeur Didier Raoult.
    Les dispositions antérieures sont abrogées y compris les dispenses pour jeune âge (14 ans) ou grand âge (60 ans), tout le monde s'y colle.
    Concernant bouffe et boisson pas de limitation tant qu'il en reste, le jeûne viendra après tout seul quand le pays sera en banqueroute.
    Ces dispositions ne sont pas volontaires et facultatives, mais obligatoires par décret.

Écrire un commentaire

Optionnel