Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Raoult claque la porte

Le professeur Didier Raoult a annoncé qu’il ne participait plus au Conseil scientifique réuni autour d'Emmanuel Macron depuis le 11 mars.

Il est vrai qu’il a mieux à faire que servir de caution à une propagande avec laquelle il est en total désaccord, et alors qu’on refuse toujours de sauver les vies de la façon efficace qu’il préconise…

Hier je lisais ceci dans une de ses interviews :

« A ceux qui disent qu’il faut trente études multicentriques et mille patients inclus, je réponds que si l’on devait appliquer les règles des méthodologistes actuels, il faudrait refaire une étude sur l’intérêt du parachute. Prendre 100 personnes, la moitié avec des parachutes et l’autre sans et compter les morts à la fin pour voir ce qui est plus efficace. Quand vous avez un traitement qui marche contre zéro autre traitement disponible, c’est ce traitement qui devrait devenir la référence. »

Sur le moment je me suis dit que là il était exagérément polémique et que sa comparaison n’était pas pertinente. Mais, à la réflexion, elle est parfaitement pertinente. Car c’est bien ce que l’on fait. Il y a les patients traités par Raoult qui sont guéris, et ceux qu’on laisse mourir parce qu’on rejette par idéologie (et pire) le traitement de Raoult. En réalité sa comparaison est très en dessous de la vérité : quand il donne 50 parachutes, ce sont plusieurs centaines de malades (en France) qui sautent dans le vide.

On a fini par admettre qu’il fallait « tester » la chloroquine… qu’on connaît parfaitement depuis 60 ans. On aura les résultats dans six semaines : quand l’épidémie sera terminée…

Commentaires

  • Vous pouvez faire un pronostic à six semaines, dans l'hystérie ambiante ?
    Je vous fait un pronostic à six semaines, moi : rien ne sera plus jamais comme avant.

  • mais non mais non ! vous voterez une fois de plus Macron contre ......la PEEESTEEE BRUUUUNE !

  • Merci de ne pas vous adresser à moi comme si j'avais factuellement commis une première fois cette erreur. Il m'a suffi de l'entendre glapir comme une tarlouze châtrée pendant l'un de ses premiers rassemblements de campagne pour savoir que, même avec un revolver sur la tempe, je ne voterais jamais pour ce type-là. Je me suis d'ailleurs définitivement brouillé avec un ami qui voulait me convertir au macronisme.
    De plus, il faut certainement prendre au sérieux les rumeurs qui en font un débauché honteux, barbotant dans l'ésotérisme le plus obscur.

  • @patrick
    C'est époustouflant, vous connaissez le passé et le vote des personnes juste en lisant un blog??? Avez-vous le même don pour l'avenir??? Pouvez-vous me dire ce que j'ai voté et prédire ce que je voterai aux prochaines élections, si la dictature le permet?? Seulement si c'est gratuit...

  • Depuis qu'on parlait de guerre bactériologique, Et bien là voilà!
    Notre vision classique de la guerre nous faisait imaginer que ce serait deux armées conventionnelles qui s'enverraient des armes avec virus dedans comme on s'envoie des coups de canon de part et d'autre d'un champ de bataille. Avec peut-être du clairon.
    Ben non ! là voilà !
    Pour quelle cause? dans quel but? quelles puissances en lice?

  • quelles puissances en lice?
    C'est simple, mondialistes et leurs milices, polices et armées contre les peuples. L'avortement et l'euthanazie, vous croyiez que c'était quoi? Depuis 1975 on a 20 % de pertes d'une classe d'âge par an.
    6 semaines c'est le temps exact qu'il leur faut pour nous pourrir la vie jusqu'à la Pentecôte et très largement suffisant pour couler l'économie française.
    Acte II de la sinistre farce: référendum planétaire pour accepter un gouvernement mondial-sauveur et providence.
    le Pr Raoult a bien raison de quitter le panier de crabes, c'est fatigant de se battre avec les seconds couteaux des dictateurs,il sont pires que leurs maîtres.

  • Je vous rappelle ce qu'annonce la seconde version du secret de La Salette : "le Français se battra avec le Français, l’Italien avec l’Italien ; ensuite il y aura une guerre générale qui sera épouvantable."
    A mon avis, c'est ce que veulent les suppôts de Satan qui gouvernent le monde par en-dessous. La mention des Français et des Italiens trouve un écho dans la situation actuelle.

  • @YD, j'ai réagi de la même façon: il exagère....en fait non.

  • On peut quand même s'écraser au sol avec un parachute.
    En tout cas, l'égalité sera respecté, on arrivera tous au sol, la seule différence ce sera notre état.
    Tous les vivants mourront un jour, c'est certain. Parmi tous les malades du corona virus, beaucoup s'en sortiront comme d'une grosse grippe, et certains y laisseront leur peau à cause du terrain ou d'autres pathologies. Je ne sais pas si ce fameux produit miracle est capable d'empêcher un malade de la dernière catégorie de mourir.

  • Pendant ce temps le FDA a donné le feu vert pour traiter les malades comme le préconise dr. Raoult.

    Pres. Trump a même aujourd'hui dit: "ne serait ce pas super si pour Paques, les Eglises étaient bondées? Nous y travaillons.
    J'ai suivi la ceremonie religieuse dimanche a la tv, mais ce n'est quand même pas la chose que lorsque l'on y est présent!!!!"

    Oui, vous avez bien lu. Ou sont nos eveques? Pour organiser un rallye rosaire pour attendre ce but! Ah, mais Biden, lui est catholique!!!!

  • https://mobile.twitter.com/AhmedBaba_/status/1242539693423636487

  • Val,
    La France n'est pas les USA, l'Eglise catholique n'y subit pas l'anticléricalisme de la république. En France, la moindre apparence de manque de prudence chez les catholiques sera exploitée ad nauseam pendant des années.
    Nos évêques sont des nouilles qu'on a mis là pour qu'ils ne fassent pas de vagues, sauf quelques exceptions, mais la réalité de la république haineusement hostile à la foi catholique est une réalité avec laquelle il faut composer.
    Quand on aura rétabli une monarchie légitime, une communauté religieuse structurée comme l'Eglise pourra parler et agir comme elle l'entend. Pour le moment, elle est en terre hostile.

  • la France n'est pas les USA, certes, cela fait qu'elle est quand même épargnée par l'anticatholicisme haineux de la tradition protestante anglaise

  • L'anticléricalisme haineux de la république maçonnique française n'a rien à apprendre dans la haine du catholicisme des protestants anglais, surtout quand viennent s'y adjoindre tous les lobbys anti naturels.

  • @théo et Robert
    Oui, kif-kif puisque la franc-maçonnerie spéculative a été fondée par des pasteurs protestants Desaguliers ayant réuni 4 loges anglaises antérieures en juin 1717), c'est la même haine et la source de cette haine c'est Lucifer lui-même. Le but de ce dernier est de voir mourir le maximum de gens en état de péché mortel et pour les catholiques, sans les sacrements de préférence. Grâce aux évêques, c'est chose faite, les prêtres ne rentrent plus dans les hôpitaux.
    Pendant le cons-finement on peut toujours réfléchir à l'euthanazie sous couvert de virus, ce sera un autre sujet brûlant....

  • Dauphin devrait étudier la chronologie : la fondation de la grande loge d'Angleterre (par un français, d'ailleurs) a eu lieu longtemps aprés le schisme anglican et aprés le début des persécutions contre les catholiques en Angleterre

  • Si théo faisait l'effort de comprendre ce qu'il lit il aurait remarqué que je parle de 4 loges anglaises (pas moins) antérieures à 1717.

  • Dauphin serait donc capable de donner la date à laquelle ont été fondées les quatre loges dont la fusion a créé la grande loge d'Angleterre ?
    Dan Brown est enfoncé !

  • Bah, c'est là :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Franc-ma%C3%A7onnerie#Fondation_des_premi%C3%A8res_loges

  • Écoutez ça, c'est géant !
    L’aplomb d'un chef qu'on ne trouve plus :

    https://gloria.tv/post/Z1JQiSnAgi3y2sziD2vAV3DuA

  • Cette histoire de chloroquine permet à ceux qui nous manipulent d'entretenir le débat : les pour, les contre... Le système a besoin de sa dialectique et de ses polémiques, à condition qu'elles restent dans les clous.
    Le point commun entre ceux qui en veulent et ceux qui n'en veulent pas, c'est-à-dire le passage clouté, c'est toujours de considérer le virus 666 comme un gravissime problème de santé publique. Tant que vous gobez le bobard, vu l'ampleur de ses conséquences prévisibles à très court terme, vous ne dérangez personne.
    BHL a pris le parti de Raoult : c'est tout dire.

  • @Dauphin
    J'ai une amie qui a reçu l'extreme-onction la semaine dernière dans un hôpital public. Ne répandez pas de fausses informations. Vérifiez.

  • Dans notre département l'accès en réanimation et EHPAD est interdit aux aumôniers. Que dans certains départements et services hospitaliers les patrons soient moins cons que la moyenne française ce n'est pas impossible. Mais vous donnez un exemple, en avez-vous d'autres? j'en ai 12 et pas que des amis, de la famille.
    Certains préfets propagent de fausses informations, comme par exemple "funérailles interdites" alors qu'elles sont dans la liste des dérogations et avec les églises OUVERTES.
    Le coronatrouille qui a atteint fortement le clergé explique ces cafouillages inadmissibles et des réactions hystériques pour une infection que le Pr Raoult met à sa véritable place: pas plus dangereux que la grippe saisonnière.

  • Des exemples, j'en a à vous fournir, mais parlez-vous de la période d'épidémie actuelle ou en général ?
    La réanimation n'entre pas dans ce cadre. On ne peut pas en même temps pratiquer des soins et faire des onctions. En salle d'opération non plus évidemment.

  • Dans la folle période actuelle, bien évidemment! De quoi , on parle?
    Je vous fais remarquer que le 24 mars 2018, un prêtre a pu assister le colonel Beltrame agonisant et inconscient en soins intensifs, parce que les médecins n'étaient pas des imbéciles et qu'ils avaient laissé aussi sa femme entrer. Mais avec Macron, plus personne n'est autorisé à avoir un coeur et une cervelle.

  • J'allais vous citer le cas du colonel Beltrame pour vous montrer que même en "réanimation" il y a une célèbre extrême-onction que la France a suivie en direct...
    Mais puisque vous parlez de la période actuelle :
    1) le cas que je connais et qui s'est passé la semaine dernière dans le Nord n'est pas unique, j'en connais un autre à l'ESt ;
    2) consultez des prêtres FSPPX, ils sont les plus nombreux à donner l'extr-onction en hôpital public, ils vous diront où et quand ils l'ont fait ;
    3) il est évident qu'un chef de service en temps d'épidémie peut refuser l'entrée à toute personne ; en allant donner l'extr-onction pour sauver une âme, un prêtre peut contaminer un service entier et beaucoup d'âmes périront alors sans extr-onction qui auraient pu être sauvées... Dans ce genre de période, le bon sens commande de demander ce sacrement avant l'entrée de la personne à l'hôpital, ...et peut-être les prêtres devraient-ils faire comme dans les cas d'urgence (naufrage des bateaux), donner l'absolution sous condition au bâtiment entier. Mais ne créons pas de polémiques inutiles contre les personnels hospitaliers.

Écrire un commentaire

Optionnel