Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au Kurdistan turc

90262850_2502477923335266_6311585485219168256_n.jpg

Le village de Kovankaya, en Turquie, dans la province de Şirnak frontalière avec l’Irak, était un village chrétien (assyrien et chaldéen). En 1994, pendant le conflit entre l’armée turque et le PKK, il fut incendié et évacué. Parmi les habitants transférés à Istanbul il y avait Hormuz et Simoni Diril et leur fils Remzi, devenu prêtre chaldéen bien connu des réfugiés chaldéens d’Istanbul sous le nom de « Père Adday ». En 2015 Hormuz et Simoni Diril ont voulu retourner habiter dans leur village. Le 11 janvier dernier ils ont été enlevés. Arrivé le lendemain pour leur rendre visite, le P. Diril a trouvé la maison vide, et n’a pas retrouvé leurs traces ; les forces spéciales turques non plus, malgré drones et brigade canine.

Vendredi dernier le corps de Simoni Diril a été retrouvé dans un ruisseau non loin de Kovankaya. On suppose que son mari a été tué lui aussi.

Les rumeurs sur place disent qu’ils avaient été enlevés par le PKK.

 

sirnakta-70-gun-once-kaybolan-keldani-simuni-dirilin-cansiz.jpg

Screenshot_2020-03-23 Veysi Dündar Peder Remzi Diril ile görüştü “Barış için barış ruhuna sahip olmak lazım…”.png

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel