Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mais il y a encore des catholiques

AbpGadecki-1068x712.jpg

En Pologne, naturellement.

Communiqué du bureau de presse de la conférence épiscopale :

« Dans le cadre des recommandations de l’inspecteur sanitaire en chef selon lesquelles il ne doit pas y avoir de grands rassemblements de personnes, je demande d’augmenter – autant que possible – le nombre des messes dominicales dans les églises afin qu’un certain nombre de fidèles puisse assister à la liturgie à chaque fois, selon les directives des services de santé », écrit le président de la Conférence des évêques polonais, l’archevêque Stanisław Gądecki.

Dans le même temps, l'archevêque Gądecki a souligné que les hôpitaux guérissent les maladies du corps et que les églises servent, entre autres, à guérir les maladies de l'esprit. « Par conséquent, il est impensable que nous ne priions pas dans nos églises » - a déclaré le président de la Conférence épiscopale polonaise.

L'archevêque Gądecki a rappelé que les personnes âgées et les malades peuvent rester à la maison et suivre la messe du dimanche dans les médias. « Je voudrais rappeler qu'il n'est pas nécessaire d'échanger le signe de la paix en se serrant la main pendant la Sainte Messe » - écrit-il.

L'archevêque Gądecki a demandé à prier pour ceux qui sont morts des suites du coronavirus. « Prions pour la santé des malades et pour les médecins, le personnel médical et tous les services qui œuvrent pour arrêter la propagation du virus. Prions pour la fin de l'épidémie. Conformément à la tradition de l'Église, j'encourage particulièrement à prier avec la supplication Saint Dieu, Saint Fort… » - a souligné le président de l'épiscopat polonais.

Il y a des pays où le coronavirus est un prétexte pour interdire la communion sur la langue, en Pologne c’est seulement l’occasion de demander de ne plus pratiquer l’incongru serrage de paluches…

Święty Boże, Święty Mocny, Święty Nieśmiertelny, zmiłuj się nad nami.
Dieu Saint, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous.

Et avec l'influence... corse, par le chœur Jerycho de Bartosz Izbicki, fondateur de la branche polonaise de Cantus, organiste de la basilique Saint-Jean Baptiste de Brochów (où fut baptisé Chopin) :

Commentaires

  • Quand en France et en Italie nous délivrer-t-on de l’Église politiquement correcte?
    Je suis las de courber l'échine pour ne pas choquer ou ne pas stigmatiser.

  • Merci et bravo aux évêques polonais pour leur sagesse !

    Puissent ils faire des émules !

    Merci cher Yves pour cette information

Écrire un commentaire

Optionnel