Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les îles se révoltent

Il y avait déjà eu des manifestations sur les îles grecques contre l’invasion des clandestins. Mais la colère est montée d’un cran, et même de plusieurs : le projet de construction de nouveaux centres d’accueil a mis le feu aux poudres.

Hier c’était la grève générale à Lesbos, Chios et Samos. Mais de violentes manifestations ont eu lieu dès lundi. Hier, les émeutes ont atteint une violence jamais vue dans les îles. Des manifestants ont attaqué divers endroits, dont une caserne et des fabricants de matériel pour centres d’accueil. Quelque 52 policiers ont été blessés par des jets de pierres. La police anti-émeute dépêchée sur place riposte avec des lacrymogènes et des grenades aveuglantes.

« Nous sommes en temps de guerre. Elle a les armes, nous avons nos cœurs et nos âmes », déclare un prêtre à un journaliste.

Commentaires

  • Franchement, ils ont mis le temps...
    et semblent à présent se réveiller alors qu'il est peut-être trop tard...

  • On peut sans doute compter sur l'abominable Anne-Sophie La-chaude-pix, et sur les autres speakers des chaînes de service "privé" (au service de l'oligarchie) pour étirer encore ce soir, pendant vingt bonnes minutes, la "panique" des populations, de France et transalpines, face à l'épouvantable coronavirus, qui a fait presque autant de morts dans le monde en deux mois que l'avortement en France en dix jours et les maris qui tabassent leurs femmes en cinq ans.
    Pendant ce temps, on ne nous parle ni de la PMA, ni de la loi Avia, ni surtout de ces macrobes que sont les dizaines de milliers de migrants qui débarquent chaque semaine. C'est toujours ça de gagné...
    Notez bien que, le jour où on aura un vrai virus qui fera crever tout le monde, la télé nous parlera des trains qui arrivent à l'heure et des plages enfin nettoyées...

  • "l'abominable Anne-Sophie La-chaude-pix"
    Avec son doux sourire de belle-fille idéale, entre Doris Day et Ma sorcière bien-aimée.

Écrire un commentaire

Optionnel