Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Erythrée

Une délégation de l’Eglise catholique d’Ethiopie, constituée du cardinal Berhaneyesus Demerew Souraphiel, archevêque d’Addis Abeba, Mgr Musie Ghebreghiorghis, évêque d’Emdeber, et du Père Teshome Fikre, secrétaire de la Conférence épiscopale, devaient se rendre en Erythrée pour participer au début du jubilé du diocèse d’Asmara. Ils avaient le visa requis. Mais à leur arrivée à l’aéroport ils ont été retenus pendant 16 heures, puis remis dans un avion pour l’Ethiopie…

« Leur seule faute était d’avoir voulu célébrer avec leurs confrères érythréens une fête religieuse », souligne le secrétariat de la conférence épiscopale.

La féroce dictature érythréenne persécute notamment l’Eglise catholique, et en l'occurrence elle ne veut pas que la hiérarchie éthiopienne vienne rappeler que l’éparchie d’Asmara (archidiocèse depuis 2015) a été créée en 1961 comme diocèse (forcément) éthiopien… (Je ne voudrais pas être à la place du fonctionnaire qui a délivré les visas…)

Commentaires

  • il s'agit d'une affaire purement politique : le dictateur érythréen, chrétien lui-même, veut effacer tout lien entre son pays et l'Ethiopie et justifier ainsi son indépendance
    le fait que la délégation éthiopienne ait été catholique n'a certainement rien arrangé, mais je pense qu'une délégation de l'église copte orthodoxe d'Ethiopie aurait connu un sort semblable

Écrire un commentaire

Optionnel